Diabète et épine-vinette

Rubrique

« Un diabète de type 2 m’a été annoncé fin novembre 2019, ce qui m’a laissé supposer un régime sans papillotes ou autres chocolats pour les fêtes de Noël. Mon homéopathe, qui est également phytothérapeute, ne s’est pas affolé. Il m’a conseillé de consommer quatre gélules d’épine-vinette (Berberis vulgaris) par jour avant chaque repas (1 le matin et 1  le soir, 2 à midi) et de revoir à la baisse ma consommation de sucre. Mon épouse s’est heureusement montrée un gendarme anti-sucre, c'est-à-dire qu’elle m’a aidé à manger moins de pain, à supprimer confitures et miel au petit déjeuner et autres plaisirs sucrés dans la journée. Résultat : en trois mois les analyses étaient dans le vert et elles le sont encore aujourd’hui, un an et demi plus tard. 

D’après les laboratoires La-Royale*, des études scientifiques récentes se sont intéressées à la berbérine. Cet actif présent dans l’épine-vinette a démontré de multiples effets bénéfiques sur la santé dont le mieux documenté est sans nul doute son action hypoglycémiante. La berbérine soutient en effet la sécrétion d’insuline. 

Mes nouvelles habitudes alimentaires ainsi que les gélules d’épine-vinette m’ont, par ailleurs, amené à perdre une bonne dizaine de kilos… Sans commentaires ! »

Robert C. de la Drôme

* Numéro vert, depuis la France : 0800 90 93 23

Mots-clés

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon cahier pour brasser de la bière
Agenda de la sagesse 2021
Les points qui guérissent
Mon cahier de beauté naturelle