Homéopathie : d’autres études

Rubrique

Dans le numéro précédent, je vous présentais deux études montrant l’effet de l’homéopathie sur les plantes et les animaux. D’autres expériences prouvent également qu’elle peut agir sur certaines cellules. Parmi elles, une étude française publiée dans la revue Evidence-Based Complementary and Alternative Medicine en 2014, menée par l’équipe du Pr Mensah-Nyagan, directeur de l’équipe de biopathologie de la myéline, neuroprotection et stratégie thérapeutique de l’Inserm à Strasbourg.

Il s’agissait d’analyser l’activité d’une solution homéopathique de Gelsemium sempervirens (médicament habituellement prescrit en cas d’anxiété et de stress) sur la production d’allopregnanolone (hormone anti-stress) dans les cellules neuronales de rongeur. Les cellules ont été séparées en deux groupes, les unes traitées avec de l’eau, les autres avec une solution diluée et dynamisée de Gelsemium 5 CH.

Quelques heures plus tard, les cellules neuronales « nourries » avec la solution au Gelsemium produisaient 5 fois plus d’allopregnanolone que les cellules traitées avec de l’eau.

Mots-clés

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Vos ordonnances naturelles
Mon cahier de remèdes et recettes au Miel
Mon cahier de sorcière pour devenir irrésistible
Mon cahier de tisanes