L’oraison funèbre des gens de pleine terre

Rubrique

Pleine terre
Corinne Royer – Éditions Actes Sud – 336 pages – 11,5 x 21,7 cm – 21 € (Ebook 15,99 €)

En mai 2017, Jérôme Laronze, éleveur bio de Saône-et-Loire, harcelé pendant trois ans par des procédures administratives abusives, est abattu par les gendarmes au terme d’une cavale qui a duré neuf jours. C’est le point de départ de ce roman librement inspiré de cette tragédie, dans lequel Corinne Royer ne se contente pas de rapporter le fait divers. D’une écriture mélancolique qui célèbre la beauté d’une nature en sursis, l’écrivaine donne à comprendre à partir de ce cas particulier l’étendue de la crise qui frappe le monde paysan. Un récit poétique et politique rythmé par un compte à rebours pour témoigner de l’enchaînement qui a conduit à ce drame. Rebaptisé Jacques Bonhomme, le fugitif devient le symbole d’une rébellion, d’un homme révolté qui dit non mais ne renonce pas : le témoin de la détresse de ces gens de pleine terre suicidés et enterrés vivants au nom de la traçabilité et des normes d’un système hors-sol productiviste et inhumain. Un coup de coeur pour une prise de conscience.

Découvrez nos livres santé

Venus d’Inde, les remèdes qui guérissent
Mon cahier de recettes kombucha et kéfir
Plantes Sauvages Comestibles
Mon cahier de remèdes au bicarbonate