Mémoires d’un pêcheur-paysan de Blasket Island

Rubrique

L’homme des îles
Tomás O’Crohan – Éditions Payot/Rivages – 353 pages – 11 x 17,1 cm – 11 €.

Dans le prolongement de la lecture de L’Année sauvage, il faut impérativement lire le témoignage de Tomás O’Crohan (1856-1937) sur les derniers habitants de l’île du Grand Blasket, un endroit emblématique qui sert de repère et de modèle à Mark Boyle pour désigner le basculement des modes de vie en Irlande. Le gouvernement irlandais ordonna l’évacuation des derniers habitants de ce bastion gaélique le 17 novembre 1953, officiellement pour les protéger d’une vie trop pénible et assurer l’accès aux soins.

Le récit de Tomás O’Crohan, écrit en 1925, qui a conscience d’être un des derniers mohicans et se définit comme un pêcheur-paysan, fait revivre l’insularité disparue, la dureté de la vie rustique, mais aussi les plaisirs de la simplicité, la camaraderie et la solidarité.

Un classique de la littérature irlandaise et de l’ethnologie.

Mots-clés

Découvrez nos livres santé

Cuisiner autrement en automne
Mon cahier de bien-être des 4 saisons
Mon cahier détox sucre
Faut bien mourir de quelque chose !