Diabète : bougez, désucrez !

Diabétiques, levez-vous ! Votre mission, si vous l’acceptez : équilibrer votre glycémie mais aussi protéger votre coeur, votre cerveau, améliorer votre circulation sanguine, etc. Avec quels exercices ?

Alimentation et activité physique sont les deux piliers du traitement antidiabète. Si bien choisir ses aliments pour éviter les pics et gouffres de la glycémie est une évidence, la pratique physique est moins bien comprise. Pourtant, bouger est un excellent moyen d’équilibrer sa glycémie et de réduire l’hémoglobine glyquée, car, pendant l’effort, le muscle pompe directement le sucre dans le sang. Résultat : moins d’insulinorésistance (le corps utilise mieux le sucre), donc un ralentissement de la maladie – voire une amélioration –, une gestion plus simple du poids, de la glycémie et du stress, une protection générale de la santé, cardiaque en particulier (tension, cholestérol, triglycérides…). Et même, une réduction de doses d’insuline pour les diabétiques de type 1 !

Les bases

Le diabétique n’est pas un sportif tout à fait comme les autres ! Il est prudent de faire une croix sur les sports intenses de courte durée (boxe, crossfit…) qui déclenchent paradoxalement une hyperglycémie après l’effort en raison d’une cascade hormonale malvenue. Avec la menace d’une acidocétose au final, complication redoutable de la maladie. Grande méfiance aussi envers les épreuves prolongées comme le marathon, sauf si vous êtes bien entraîné et habitué à vérifier votre glycémie en cours d’effort (et avant) ; surtout si vous êtes diabétique de type 1 : vous risquez une hypoglycémie sévère pendant l’effort ou dans les 24 h qui suivent. Fuyez aussi les disciplines qui malmènent (temporairement) la pression artérielle – tennis, hockey, squash, haltérophilie... Ainsi que, cela va sans dire, toutes celles au cours desquelles un malaise entraînerait un drame : course de moto, plongée sous-marine…

Enfin, faites preuve de bon sens : ne partez pas seul (surtout en mer/montagne), ayez sur vous un document permettant de vous identifier comme diabétique, et de retour à la maison, notez vos paramètres et commentaires avant/après sur un cahier (vous vérifierez ainsi votre progression et identifierez vos erreurs). Chaque personne est différente et peut réagir différemment, y compris d’un jour à l’autre. Ne péchez pas par excès d’optimisme envers vos capacités.

Les deux commandements incontournables

Sportif aguerri ? D’accord. Mais dans tous les cas, ayez TOUJOURS de quoi vous resucrer sur vous pendant le sport (sucre, pâte de fruits…), que vous soyez diabétique de type 1 ou 2, surtout si vous prenez un traitement, donc y compris les antidiabétiques oraux. De retour à la maison, vérifiez minutieusement l’état de vos pieds : frottements… À la moindre irritation/égratignure, soignez-vous et soyez hyper attentif à leur cicatrisation.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Découvrez nos livres santé

Fabriquer des produits ménagers naturels
Venus d’Inde, les remèdes qui guérissent
Mon cahier de lithothérapie
Infections ORL : rhumes, angines...