Test PSA :

Davantage de diagnostics mais pas moins de décès
Rubrique

Encore une fois, le rapport bénéfices/risques du dépistage systématique du cancer de la prostate est sérieusement discuté.

Une récente recherche menée sur 400 000 hommes britanniques montre que les taux de décès par cancer de la prostate (avec un recul de 10 ans) sont similaires qu’il y ait eu dépistage ou non.

Les risques de « surdiagnostic », « surbiopsie » et surtraitement sont mis en avant : une infection urinaire fait augmenter le taux de PSA, et le dépistage ne fait pas la différence entre un cancer si lent qu’il est inoffensif ou très agressif (et nécessitant un traitement).

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Les remèdes homéopathiques qui guérissent
Mon herbier des feuilles d'arbres… des parcs et des jardins
Ma Bible des aliments remèdes
Les savoureuses recettes d'Anaïs Dufourneau