Trop de graisses animales = moins de spermatozoïdes

Rubrique

Une étude réalisée par des chercheurs du Massachusetts General Hospital et de la Harvard Medical School montre l’influence des graisses alimentaires sur la qualité du sperme. Les hommes qui consomment les graisses les plus saturées (graisses animales, huile de palme…) ont un déficit de 35 % du nombre total de spermatozoïdes et de 38 % de concentration de spermatozoïdes par rapport aux hommes qui en consomment le moins. Et les hommes qui consomment beaucoup d’acides gras oméga-3 polyinsaturés (présents en particulier dans les huiles de poissons et de plantes) ont une meilleure qualité de sperme que les autres.
La bonne nouvelle pour les hommes qui se nourrissent « mal », c’est que l’effet sur leur fertilité n’est pas irréversible. Donc, il est temps de changer si vous voulez faire un enfant. L’auteur principal de l’étude, le Pr Jill Attaman, chercheur en endocrinologie de la reproduction et de l’infertilité au Massachusetts General Hospital, est rassurant : « Si les hommes modifient leur régime alimentaire en réduisant leurs apports de graisses saturées et en augmentant leurs apports en oméga-3, l’effet est alors une amélioration de la santé générale comme de la santé reproductive ».

Retour au sommaire de Rebelle-Santé n° 145

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

L'Alimentation santé en pratique
Mon cahier de botanique
Mon cahier de lithothérapie
Et si vous faisiez tout vous-même?