Vos mains reflet de votre santé

L’observation des mains comme outil de diagnostic

Lire l’avenir dans la paume de la main peut faire sourire. En revanche, lire l’état de santé d’une personne dans sa main est une véritable science.

De nombreuses zones de notre corps peuvent fournir des indications précieuses sur notre état de santé. L’iridologie permet de déceler des pathologies grâce à l’examen de l’iris, par exemple. Mais nos mains se révèlent un indicateur particulièrement riche en informations pour qui a appris à décoder leur langage. Précieux outil de diagnostic et de prévention, elles permettent non seulement de détecter des lésions organiques, mais aussi les prédispositions à certaines pathologies bien avant que la maladie ne se déclare.

Chez nous, la science qui examine les mains à des fins médicales est appelée la chirologie médicale. Chaque problème de santé commence en effet au niveau de la cellule et ce bien avant la manifestation du moindre symptôme.

Pour établir un diagnostic, la main est analysée sous toutes les coutures. Le médecin observe la forme de la main, la couleur de la peau et sa texture, l’aspect des articulations, la forme et l’aspect des ongles, les réactions musculaires, les marques et lignes de la main, les phalanges, les veines… De la même manière qu’il n’existe pas deux individus semblables, chaque main est absolument unique.

L’observation des mains est donc pour le médecin un bon complément aux méthodes diagnostiques classiques et un excellent outil de prévention.

Pour établir un diagnostic fiable, le médecin ou praticien doit parfaitement connaître la main et sa topographie, les lignes et monts de la paume et être en mesure d’interpréter parfaitement les signes qu’elle lui révèle. Il doit aussi être en mesure de distinguer les déformations et anomalies causées par un accident de celles présentes à la naissance et de celles signalant la présence d’une pathologie. En outre, la présence d’un seul signe n’indique pas la présence d’une maladie, mais signale seulement une petite prédisposition. Le praticien doit ensuite rechercher la présence d’autres signes venant confirmer le premier et ce en différents endroits de la main. Il lui est également indispensable d’observer les deux mains, celles-ci étant complémentaires.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon cahier de lithothérapie
Venus d’Inde, les remèdes qui guérissent
Et si vous appreniez à vous soigner vous-même ?
Chimiofolies