La châtaigne du Cantal

Rubrique

Autrefois aliment de base dans les campagnes, la châtaigne a joué un rôle très important dans l’histoire alimentaire des hommes. L’arbre fut très longtemps appelé arbre à pain. Il servait à la production d’une farine qui, en période de disette, permettait de remplacer les autres céréales.

Marielle Épart

La châtaigne appartient à la famille des noix ; cependant, au lieu d’être riche en huile, elle est riche en amidon. Sa composition est voisine de celle du blé mais la châtaigne est moins digeste. Elle doit être consommée mûre et bien cuite. Il faut beaucoup la mastiquer et l’insaliver pour que l’organisme la digère.

Très nutritive, elle est énergétique, reminéralisante, antianémique. La châtaigne est très riche en potassium, fer, zinc, cuivre, manganèse, phosphore, magnésium, soufre, calcium et vitamines. Il ne faut pas hésiter à en consommer jusqu’à la fin de l’hiver mais raisonnablement : attention à votre ligne !

Le Docteur Valnet la recommandait aux "asthéniques physiques et intellectuels, aux anémiques, aux enfants et aux vieillards". Elle régule les problèmes de varices, d’hémorroïdes. L’écorce, en décoction, était réputée comme un anti-diarrhéique efficace.
Les feuilles sont utilisées séchées, en infusions. Une tisane trois fois par jour guérit les toux quinteuses ainsi que bon nombre d’affections bronchiques.
Adaptée aux sportifs, la châtaigne, quant à elle, lutte contre la fatigue et les problèmes circulatoires.
Elle est contre-indiquée aux diabétiques.

CHÂTAIGNES ET MARRONS
Exception faite du marron d’Inde (fruit non comestible du marronnier), châtaignes et marrons poussent tous deux sur un châtaignier. Les châtaignes se serrent à trois dans leur bogue, sont plus petites et un peu aplaties, alors que les marrons offrent un fruit entier non fragmenté (ils sont donc particulièrement destinés à la confection des fruits "glacés").

LA SOUPE AUX CHÂTAIGNES
> Faire cuire à part 400 g de châtaignes dans de l’eau (40 minutes environ).
> Dans une casserole, faire chauffer une cuillerée à soupe d’huile, y ajouter 250 g de carottes, 250 g d’oignons coupés en morceaux, ajoutez 1 litre d’eau salée, et cuire 15 minutes.
> Éplucher et verser les châtaignes dans cette soupe, et maintenir la cuisson encore 10 minutes.
> Passer le tout au mixer.
> Servir bien chaud.

CROQUETTES DE MARRONS
> Mettez dans une casserole, sur feu doux, le contenu d’une boîte de 4/4 de crème de marrons vanillée.
> Laissez cuire pour bien faire sécher cette purée en la tournant de temps en temps.
> Retirez-la du feu. Ajoutez-lui 4 jaunes d’oeufs.
> Mélangez bien de nouveau. Laissez refroidir.
> Écrasez 12 biscuits à la cuillère pour former une chapelure.
> La purée étant refroidie, façonnez-la en boulettes que vous roulerez dans la chapelure de biscuits.
> Rangez les boulettes dans un compotier.
> Faites fondre dans une petite casserole sur feu doux 125 g de chocolat à cuire avec un demi-verre d’eau pour obtenir une crème assez liquide dont vous arroserez les croquettes de marrons.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Poids : mode d'emploi
Ma Bible des aliments remèdes
Mais pourquoi personne ne nous le dit ?
Autisme : un nouveau regard, causes et solutions