La cryptorchidie, ou quand un testicule manque à l'appel

Rubrique

Une bourse vide d’un côté ou de l’autre chez un enfant ? Il n’en faut guère plus à un médecin pour suspecter une cryptorchidie, autrement dit un testicule resté bloqué dans l’abdomen et qui n’est donc pas descendu dans les temps.

Les absences testiculaires bilatérale ou unilatérale vraies sont rares et s’inscrivent alors dans la famille des ambiguïtés sexuelles. On parle dans ce cas « d’anorchidie » congénitale. Il en est tout autre dans la cryptorchidie, qui correspond à la présence d’un testicule dans l’abdomen, le droit le plus souvent, qui n’est donc pas descendu dans sa bourse lors du développement fœtal en suivant le canal inguinal comme il aurait dû le faire. Cette « descente » s’effectue généralement entre le 7e et le 8e mois de grossesse. Les deux testicules sont présents, mais l’un des deux n’est pas en position normale. Attention, dans certains cas, ce sont les deux testicules qui sont cryptorchides (cryptorchidie bilatérale). La cryptorchidie concerne environ 3 à 4 % des nouveau-nés à terme, un prématuré sur trois et 1 % des enfants à l’âge d’un an.

CRYPTORCHIDIE VRAIE OU TESTICULE ASCENSEUR ?
Il existe deux types de cryptorchidie, la cryptorchidie vraie, où le testicule est en permanence dans l’abdomen (ou remonte systématiquement lorsqu’il vient d’être abaissé manuellement par le médecin), et le testicule « ascenseur » ou « oscillant », où le testicule passe alternativement de l’abdomen à la bourse.

CHALEUR ENNEMIE
Du fait de sa position dans l’abdomen, le testicule risque la « surchauffe » s’il y reste de façon prolongée. En effet, la température dans les bourses est inférieure à celle de l’abdomen (37°), qui s’avère alors trop importante pour garantir la viabilité testiculaire.

UN RISQUE DE STÉRILITÉ, MAIS PAS SEULEMENT
Derrière le désagrément lié à l’aspect « esthétique », chez l’adulte ou l’adolescent tout du moins, se cache un risque de stérilité en cas de cryptorchidie bilatérale. Mais surtout, il existe un risque de cancérisation de ce testicule « caché » multiplié par 5 dès l’âge de 15 ans.

DESCENTE SPONTANÉE
Une cryptorchidie dépistée à la naissance n’est pas nécessairement définitive et peut régresser avec le temps. Ainsi, une fois sur deux, le testicule redescend dans la bourse avant l’âge de 3 mois, et dans 75 % des cas avant l’âge de 1 an. En cas de cryptorchidie, une surveillance régulière est donc indispensable.

AGIR AVANT L’ÂGE DE DEUX ANS
Lorsque l’abaissement à la main n’est pas possible ou inefficace (le testicule remonte), les médecins utilisent l’hormone chorionique gonadotrophique (HCG) en intramusculaire, plutôt efficace. Si le testicule ne redescend pas spontanément ou sous l’effet des hormones, l’intervention chirurgicale est nécessaire, elle doit être effectuée entre 6 mois et 2 ans.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Diététique de l'expérience
Mon cahier de remèdes et recettes au Miel
Grossesse et allaitement sans soucis
Mon cahier des points qui guérissent