Communauté
Boutique
JE M’ABONNE

Votre magazine de santé naturelle

La Vigne Vierge Vraie

J’ai descendu dans mon jardin...

« … Avant de partir pour Naples, j’étais allé passer quelques jours seul à Tivoli, je parcourus les ruines des environs, et surtout celles de la villa Adriana. Surpris par la pluie, au milieu de ma course, je me réfugiai dans les salles des thermes voisins du Poecile, sous un figuier qui avait renversé le pan d’un mur en croissant. Dans un petit salon octogone, une vigne vierge perçait la voûte de l’édifice, et son gros cep, lisse, rouge et tortueux, montait le long du mur comme un serpent... »
Chateaubriant : Voyage en Italie - à M. de Fontanes.

La vigne vierge de Virginie est une plante grimpante ligneuse. Ses grandes feuilles caduques vertes digitées aux longs pétioles sont alternes. Elles sont remarquables de par leur teinte flamboyante à l’automne. Elles sont composées de 5 folioles (quinquefolia) elliptiques au contour dentelé.

  • Nom commun : vigne vierge à 5 folioles, vigne vierge de Virginie.
  • Genre et espèce : Parthenocissus quinquefolia.
  • Famille : VITACEAE : arbustes, grimpantes et herbacées ; feuilles alternes ; fleurs regroupées en épis, cymes ou grappes ; fruit : baie.
  • Origine : Amérique du Nord.
  • Hauteur : entre 10 et 20 m.
  • Floraison : juin/juillet.

Pour lire la suite et accéder à l’intégralité du site

Déjà abonné·e, connectez-vous !

Magazine

Pour aller plus loin

La vigne

Il est temps de récolter les derniers fruits de la saison, et de les consommer à pleine grappe, mais, attention, avec tempérance, afin de rester dans l’euphorie qui mène au plaisir et non pas à la grivoiserie. Dionysos est un Dieu dont il faut se méfier, et il vaut mieux maîtriser son breuvage…

Le groseillier à maquereau

… et suis partie rejoindre, au fond de mon jardin, un rassemblement réunissant des individus de la haute société anglaise, tels « Green Prince », « Princess Royal », « Queen Caroline », « Queen Ann », « Lady Delameen » et « Lord Byron ».

Le sorbier des oiseleurs

Rouge, rouge, rouge
Grenats en couronne
Flamme qui illumine
La neige au sol couvert
Plumes, cris et becs
Ponctuations mouvantes
Pigments ondoyants
Feuillages éphémères

Au centre du brasier… un chant… porté par mille gosiers.
Ce feu, est la vie offerte !
Mes yeux grands ouverts, braises en reflets
Mon âme endormie, par la chaleur envahie.

La Bignone de Virginie

… Au loin, dans la forêt, un immense feu rougeoie. Point de fumée, juste le vent qui chante dans les plumes des colibris. Bruit du nectar qui déferle dans des gorges rubis. Immense brasier qui court dans les taillis, volubile qui s’emporte et flamboie…