Communauté
Boutique
JE M’ABONNE

Votre magazine de santé naturelle

Les travaux d’avril

Jardinez vos projets !
Le beau mois d’avril est là. Certes, c’est synonyme de beaucoup de travail au jardin, mais aussi peut-être de changements...

En avril, l’agenda du jardinier, bien chargé, doit pouvoir s’adapter à d’éventuels soubresauts météorologiques. Les coups de froid ou de chaud, ou encore des pluies abondantes, ne sont pas favorables aux travaux de mise en place des cultures d’été, qu’il s’agisse de semis, de plantations ou de la mise en œuvre de nouvelles pratiques : remplacement du gazon par une pelouse fleurie, installation de couverts végétaux vivants, limitation du bêchage aux zones compactées, installation ou renouvellement d’un massif, d’une rocaille, introduction de quelques pratiques de permaculture…

Au potager

Glissez quelques pratiques de permaculture dans vos habitudes de jardinier :

• Travaillez peu ou pas du tout le sol pour semer ou planter.

• Coupez et broyez les engrais verts avec la tondeuse pour faire du couvert sur place.
Autre technique : couchez les plantes et écrasez-les (avec un rouleau assez lourd), cette couverture limite bien le désherbage !

• Semez ou plantez vos légumes en les associant en fonction de leurs besoins en eau (carottes, choux, radis, laitues…) ou en fonction de la durée de leur cycle (choux au milieu des laitues) ou en fonction de leur développement (radis, betteraves, salades, carottes au pied des tomates, poivrons, maïs doux…) ou associez des plantes hautes qui protègent du soleil, du vent… et/ou apportent de l’azote aux légumes feuilles qui en sont gourmands (salades, radis, épinards, bettes à l’abri des haricots)…

Semez en pleine terre : bettes, betteraves, carottes, choux, épinards, pois, pois-mangetout, navets, panais, salades…

Semez encore sous abri les plus frileux : basilic, aubergines, courgettes, courges, melons, poivrons, tomates.

Installez les plants produits ou achetés dès que le sol est ressuyé et assez chaud (6 à 12 °C). Pour gagner en température, couvrez la terre avec un paillage, mais seulement si ce paillage est en fermentation ; par exemple, utilisez une couche de BRF ou du compost. Ou autre solution : plantez sur buttes. Il s’agit bien sûr d’éviter le plastique.

Plantez en pleine terre les poireaux, topinambours, batavias, oignons, ciboules, pommes de terre (variétés adaptées), fraisiers, rhubarbe, persil, cerfeuil…

Surveillez vos plants de légumes d’été : commencez à acclimater les plants robustes en les soumettant progressivement aux conditions extérieures. Repiquez les plants qui seront plantés d’ici 20 à 25 jours et pincez-les pour favoriser leur ramification, ce qui en principe augmente la production de fruits.

Désherbez assez tôt et régulièrement selon les besoins. C’est aussi l’occasion de vérifier l’état sanitaire des légumes et l’éventuelle présence de parasites. Installez dans le voisinage des plantes attractives contre les pucerons (fèves, capucines…), utilisez les purins dont l’odeur est répulsive (rue officinale, absinthe…) ou qui ont un effet préventif contre les maladies fongiques (prêle).

Installez ou laissez fleurir des espèces attractives pour les insectes et les pollinisateurs : cosmos, tagètes, lavande, pissenlit, fenouil, sauges…

Pour lire la suite et accéder à l’intégralité du site

Déjà abonné·e, connectez-vous !

Magazine

Produits

Pour aller plus loin