Les travaux d’octobre : la besogne ne manque pas...

Mais ne vous y trompez pas : certaines tâches peuvent attendre le mois prochain ! Alors, profitez des dernières récoltes et des contrastes de l’automne naissant.

Le potager se vide, les floraisons s’étiolent, la chute de feuilles met un joyeux désordre, et la fraîcheur du matin et du soir donnent au jardinier des envies de nettoyage et de rangement. Certes, l’idée est bonne, mais dans la limite de l’équilibre nécessaire en jardinage biologique.
Deux règles à respecter : offrir le maximum de gîtes et le couvert aux auxiliaires, et protéger le sol.
Ainsi, vous conserverez :
> les plantes déjà montées à graines, celles qui vont grainer, des tiges florales sèches qui peuvent servir de support aux insectes pendant quelque temps,
> les touffes ou rosettes de feuilles comme abri et couverture du sol, avec une récolte régulière des limaces et des escargots susceptibles d’y élire domicilen
> les déchets de taille ; une partie mise en tas sur place ou en couverture d’une zone abritée servira d’abri et de couverture grossière pour un sol sablo-limoneux ; les feuilles peuvent être associées ou utilisées seules,
> les engrais verts sont de précieux alliés de la préservation de la faune du jardin ; semés avant la fin de l’automne, suivant les espèces, ils restent en place jusqu’aux gelées et sont ensuite broyés et laissés sur place ou légèrement enfouis ; attention, en principe, on évite de laisser monter à graines.

AU POTAGER
> Finissez les récoltes.
> Démarrez le forçage des endives.
> Plantez laitue d’hiver, ail violet, échalote grise et oignon rouge d’hiver.
> Semez pois, fèves et épinards.
> Semez, sur couche chaude, poireaux et radis en climat plus rude.
> Repiquez salades et choux-fleurs.
> Divisez et replantez les rhubarbes.
> Semez les engrais verts de saison pour ne pas laisser le sol nu.
> Préparez le sol : en terre lourde, décompactez à la grelinette et laissez avec une fine couche de compost, vous reprendrez les choses après les gels. Pour les autres types de sols, couvrez avec une culture ou un paillis. Il faut veiller à ce que le paillis ne fasse pas obstacle à la pénétration de l’eau.
> Commencez, en fonction des régions, à protéger les artichauts, les cardes et autres cultures laissées en place.

AU VERGER
> Faites un nettoyage prophylactique de vos fruitiers dès la fin des récoltes.
> Pour limiter les problèmes sanitaires : brûlez tous les organes malades.
> Taillez les framboisiers non remontants en enlevant les vielles tiges qui ont fructifié.
> Taillez les ronces à mûres et les kiwis.
> Nettoyez les fraisiers (enlevez les stolons).
> Préparez les trous de plantation à l’avance. Profitez-en pour reprendre le tas de terre obtenu et l’améliorer.

AU JARDIN D’ORNEMENT
> Tondez la pelouse encore une ou deux fois suivant les régions.
> Valorisez les feuilles mortes en réduisant leur volume : épandez-les sur une zone propice et broyez-les à la tondeuse avant de les composter.
> Plantez les espèces de terre de bruyère (rhododendron, azalées, camélias), les chrysanthèmes et les bulbes de printemps.
> Finissez les semis d’annuelles rustiques.
> Rentrez les plantes d’intérieur, celles d’orangerie et autres espèces gélives.
> Récupérez les bulbes de dahlias, cannas, glaïeuls…
> Ramassez les dernières graines des espèces que vous souhaitez ressemer.
> Taillez les arbustes qui ont fleuri cet été.

LES TERRASSES ET LES BALCONS
Profitez encore d’une petite floraison en supprimant les fleurs fanées des rosiers, cosmos, rudbeckias… Et pensez au printemps en installant progressivement vos bulbes au cours du mois. Commencez la mutation du décor. L’automne est aussi une très belle saison pour les potées et les jardinières. Agir dès maintenant permet de profiter de températures correctes pour que les plantes s’installent et meublent bien l’espace.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Mots-clés

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Les savoureuses recettes d'Anaïs Dufourneau
Problèmes circulatoires : les prescriptions du Dr Valnet
Bien manger sans cuisiner
L'alimentation santé : les recettes!