Communauté
Boutique
JE M’ABONNE

Votre magazine de santé naturelle

L’Hibiscus de Syrie

J'ai descendu dans mon jardin…

… une vieille édition du Littré à la main, curieuse de savoir ce que dit ce dictionnaire au sujet de cet arbuste aux grandes fleurs non parfumées, mais aux pétales soyeux et colorés, qui donnent de la gaîté au jardin, du mois de juillet au mois d’octobre.

Hibiscus : terme de botanique. Nom scientifique du genre ketmie (malvacées). On y distingue l’hibiscus abelmoschus, L., dit graine de musc ou graine musquée, ambrette et guimauve veloutée ; l’hibiscus tiliaceus, L., dit cotonnier de Mahot, bois de flot, bois siffleux, bois à fléau, bois liége ; l’hibiscus syriacus, L., nommé aussi guimauve royale et althaea, qu’il ne faut pas confondre avec la mauve officinale (malvacées) appelée également althaea ; cet hibiscus, ketmie des jardins de certains auteurs, porte encore les noms vulgaires de guimauve en arbre, mauve royale et mauve en arbre ».
Benjamin Lefoarant

• Nom commun : hibiscus commun des jardins, althéa, ketmie des jardins, guimauve ou mauve en arbre.
• Genre et espèce : Hibiscus syriacus.
• Famille : MALVACEAE : plantes herbacées ou arbustes – feuilles alternes – fleurs régulières, 5 sépales, 5 pétales – étamines nombreuses soudées en une colonne en forme de tube – fruits : capsules, akènes ou méricarpes.
• Origine : Inde et Chine.

Les feuilles caduques, alternes, peuvent être simples ou plus ou moins découpées en trois à cinq lobes. Les bords sont dentés ou ondulés.
Les grandes fleurs roses, mauves, bleues ou blanches, de 4 à 12 cm de diamètre, sont disposées par groupe de 2 à 3 au sommet des tiges ou le long des rameaux, en solitaire, à l’aisselle des feuilles.

Les fleurs sont constituées d’un épicalice (ou calicule), ensemble de pièces (fines bractéoles) doublant le calice à l’extérieur, et d’un calice à 5 dents. Épicalice et calice sont persistants.

La corolle se compose de 5 pétales légèrement soudés à leur base. Le centre de la corolle est ponctué d’une tache de couleur sombre, dans les tonalités de rouge, contrastant avec la couleur générale des pétales.

Le pistil possède en général 1 ovaire à 5 loges. Le style passe dans le tube formé par les étamines soudées entre elles et se divise à son extrémité en 5 filaments portant les 5 stigmates.

Les stigmates ne s’ouvrent que lorsque les étamines sont flétries, assurant ainsi une fécondation croisée. Le fruit est une capsule contenant plusieurs graines poilues.
Les fleurs sont comestibles. Au Japon, elles décorent couramment les plats en salade. Les pétales ont aussi des propriétés émollientes. En tisane, ils soignent les toux et les angines.

Magazine

Produit

Pour aller plus loin

Rose trémière

…Aimez qui vous aima du berceau dans la bière ;
Celle que j’aimai seul même encor tendrement :
C’est la mort, ou la morte… Ô délice ! Ô tourment !
La rose qu’elle tient, c’est la Rose trémière.

Gérald de Nerval (Artémis)

 

La campanule à feuilles de pêcher

Aujourd’hui, je suis retournée en enfance. Assise au milieu des herbes folles, j’écoute et scrute le petit monde qui s’active autour de moi. Odeur des graminées, des fleurs, de la terre et, tout près, le son rassurant d’une maison qui vit. J’entraperçois à travers le bleu des clochettes qui se balancent mollement, ma mère, au pas de la porte, qui me sourit. Alchimie entre l’azur et l’amour.

Le forsythia

Après tout ce blanc vient le vert
Le printemps vient après l’hiver.
Après le grand froid le soleil,
Après la neige vient le nid, 
Après le noir vient le réveil,
L’histoire n’est jamais finie…

Claude Roy Une histoire à suivre