Hors Série N° 14 (épuisé disponible en pdf)

Prix
2,00 €
Numéro
14

Avril 2013

Phytothérapie
Quelle plante prendre pour soigner quoi ?

Dans ce hors-série, sont rassemblées une soixantaine de plantes classées selon leurs grandes indications. Pour affiner encore, vous trouverez un tableau récapitulatif à double entrée. Vous pourrez ainsi, en quelques minutes, savoir quelle plante est bonne pour quelle affection.

Format du magazine

Édito

Soyez modernes : soignez-vous avec des plantes !

Après avoir relégué les plantes médicinales au rayon « vieilles tisanes de nos grands-mères », on retrouve un peu de bon sens et on recommence à leur faire confiance.

La phytothérapie est une médecine ancestrale d’avenir ! Les êtres humains qui se soignaient avec les plantes depuis l’aube de l’humanité reprennent cette habitude qu’on a eu tendance à mépriser pendant presque un siècle. L’arrivée des « molécules de synthèse » de plus en plus nombreuses et leur facilité d’utilisation ont, au fil de leur découverte, détrôné les pratiques traditionnelles. Aujourd’hui, on constate qu’on a employé à tour de bras des médicaments que l’on aurait dû réserver à des cas particuliers et on a avalé antibiotiques, anti-inflammatoires, anxiolytiques et autres remèdes « miracles » sans vraiment imaginer les effets secondaires de substances loin d’être anodines.

Les médicaments de synthèse sont pour la plupart formulés à base de plantes ou de molécules copiées sur des modèles végétaux. L’aspirine, par exemple, a été synthétisée en copiant l’acide salicylique du saule blanc… Et les essais cliniques, les analyses pharmacologiques et les études épidémiologiques menées sur des végétaux montrent que les humains ont toujours su faire preuve de bon sens : la science confirme les vertus traditionnellement reconnues et donne même souvent des explications rationnelles à l’efficacité de plantes que l’on utilise empiriquement pour se soigner depuis, parfois, des millénaires.

L’intérêt des plantes, c’est qu’elles provoquent bien moins d’effets indésirables que les médicaments de synthèse. C’est un peu comme si nos petites cellules acceptaient mieux les molécules naturelles… Et même si l’on a toujours recours aux tisanes de nos grands-mères, les formes plus modernes ont gagné du terrain : gélules, capsules, comprimés, ampoules… Elles permettent des dosages plus fins, des contrôles plus fiables, et c’est avec elles, généralement, que sont réalisés les essais cliniques démontrant l’efficacité des plantes.

Dans ce hors-série, j’ai rassemblé une soixantaine de plantes classées selon leurs grandes indications. Pour affiner encore, vous pouvez aussi télécharger un tableau récapitulatif à double entrée, qui vous permettra, en quelques minutes, de savoir quelle plante est bonne pour quelle affection.

Je vous souhaite une bonne lecture !

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Infections ORL : rhumes, angines, bronchites, grippe.
Faut bien mourir de quelque chose !
Mon cahier de bien-être aux 4 saisons
Cuisiner autrement en hiver