Rebelle-Santé N° 166

Prix
3,00 €
Numéro
166

Juin 2014

Dans ce numéro :

La plante du mois : Le séneçon.
Les 3 clés de la santé du Dr Lallement.
Prescription nature contre les hémorroïdes.
Nutrithérapie : Parkinson, agir sans attendre (2e partie).
Prévention : bien s’étirer pour ne pas se blesser.
CDT et alcoolisme.
Le syndrome de Stein-Leventhal.
Et toutes vos rubriques habituelles…

Et dans le Petit Journal : Martine Barjon, animatrice de groupes de paroles du centre Ressource ; Aliment : la cerise ; La permaculture.

Format du magazine

Édito

Responsables, mais pas coupables !

Oui, nous sommes responsables de notre santé, c’est un constat qui paraît très clair après la lecture du dernier livre du Dr Lallement. Une fois posées les bases sur lesquelles repose notre santé, nous savons ce qui lui est bénéfique, et le contraire.

Cela nous rend-il coupables d’être malades ? Non, pas le moins du monde, et ceci pour deux raisons essentielles. 
La première, c’est que l’on peut estimer que, jusqu’à présent, nous n’avions pas suffisamment de recul pour bien appréhender tous les facteurs qui influencent notre état de santé. Aujourd’hui, nous savons que notre manière de nous alimenter est déterminante, qu’il faut demander à notre dentiste d’arrêter de boucher nos caries avec du mercure ou encore qu’il est possible et indispensable d’apprendre à gérer notre stress (parfois simplement en respirant différemment) pour que notre organisme soit moins « acide » et plus résistant. Nous avons tous les outils nécessaires pour faire preuve de discernement.
La seconde, c’est que tout ce que nous savons maintenant, ou que nous connaissions déjà (les dangers du tabac, par exemple), ne suffit pas toujours à nous donner la force de mettre en place les mesures nécessaires à notre bonne santé. Mais attention : il va falloir poser des priorités. Si changer d’alimentation me sauve la vie, suis-je prêt(e) pour autant à me passer de sucre dans mon café, sur mes fraises et un peu partout ailleurs ? N’est-ce pas le moment de rechercher sérieusement une aide pour arrêter enfin de fumer ? À ces questions, chacun d’entre nous est seul à pouvoir répondre. Oui, nous sommes responsables. Et c’est en se faisant confiance qu’on peut arriver à dépasser ce dont on se fait des montagnes. Si l’on veut changer, c’est en mesurant tous les bénéfices du changement qu’on y parviendra, sûrement pas en ruminant tous les plaisirs perdus, regrets et autres frustrations.

C’est ici que se situe le juste milieu entre toute puissance et courage nécessaire. Il nous faut la force minimum de changer ce qui est à notre portée, sans pour autant nous penser tout puissants. Tout ce qu’on n’a pas fait (ou pas encore) alors qu’on savait pourtant que c’était important, peut-être n’en avions-nous simplement pas la force ? Ou ne nous faisions-nous pas suffisamment confiance jusque-là ? Je pensais le sport au-dessus de mes forces. J’ai réalisé que je pouvais moi aussi courir 3 kilomètres sans mourir. Mais je ne suis pas coupable de ne pas l’avoir fait jusqu’à maintenant. 
Établissons nos priorités. Vivre longtemps en bonne santé est sans doute un objectif majeur pour nombre d’entre nous. Donnons-nous les moyens d’y parvenir. En faisant un état des lieux et, comme le dit le Dr Lallement, en « posant des actes », en réagissant en conscience, et en tenant nos résolutions. La lecture des 3 Clés de la santé, nouvel ouvrage du Dr Lallement, donne les outils essentiels pour y parvenir.

J’écris ces lignes à mon retour d’Ankara où avait lieu mercredi 30 avril l’audience en cour de cassation du procès de Pinar Selek (notre amie et nouvelle journaliste du magazine). Celles et ceux qui ont suivi l’affaire savent que cette courageuse militante pour la paix subit un acharnement judiciaire depuis 16 ans (et qu’elle a été condamnée à perpétuité dans son pays en janvier 2013. Elle vit aujourd’hui en exil à Strasbourg). Vous avez même été nombreux il y a quelques mois à participer à la grande campagne de lettres envoyées au ministre de la justice turc. Eh bien, ce mercredi 30, les juges ont écouté les plaidoiries des avocats de Pinar et nous espérons tous que, devant les preuves irréfutables de son innocence, la vraie justice sera enfin rendue et Pinar définitivement acquittée. La décision des juges est renvoyée au 11 juin et, bien entendu, je vous tiendrai informés.

Je vous souhaite à l’avance un très bel été.

Sommaire du magazine

Courriers

Environnement

Remèdes nature

Prévention

Recettes de cuisine

En bref

Animaux et faune en bref

Homéopathie

Trucs

Rencontres

Connaître les animaux

Sélection Produits

Jardin bio

Examens

Aliments

Nutrithérapie

Ingrédients

Solutions cosméto

Pathologies

Botanique

Alimentation santé

Réflexo, massages...

Épices

Connaître les produits

Calendrier des travaux

Pharmacie nature

9 raisons / 9 façons

Recettes cosméto

Soins naturels pour les petits

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Dans le bleu
Mon cahier de bien-être aux 4 saisons
Trucs et astuces de santé
Les huiles essentielles qui guérissent