Neuf conseils contre les terribles dangers de l’orthorexie

Orthorexie : du grec orthos - correct, et orexis - appétit, tout comme Anorexie : absence d’appétit.
L’orthorexie, c’est la maladie de ceux qui s’occupent beaucoup de leur nourriture, beaucoup trop, diront certains. Le terme est très bien choisi, puisqu’on le confond facilement avec l’anorexie – qui est une vraie maladie grave. Donc, un terme qui fait peur.

  1. Vous avez décidé de faire attention à ce que vous mangez. Vous souhaitez vous nourrir sainement, manger bio, de façon équilibrée et en quantité juste.
    VOUS AVEZ RAISON.
  2. Mais sachez qu’il n’est pas nécessaire de trouver l’équilibre alimentaire chaque jour. Il faut que votre nourriture soit équilibrée sur une semaine, sur un mois, sur une année. Donc : relax, ce que vous ne trouvez pas aujourd’hui, vous allez certainement le trouver plus tard dans la saison.
  3. Quand vous êtes invité à une réception officielle, trinquez avec tout le monde, mais ne videz jamais votre verre. Ainsi, les serveurs vous laisseront tranquille. Vous pouvez même vous lever pour trinquer « à la santé » de tout le monde – toujours sans vider votre verre, parce que la santé de tout le monde comprend aussi la vôtre…
  4. Quand quelqu’un vous propose un plat que vous voulez éviter, ne dites jamais « Non ». Dites plutôt « Oui oui oui oui oui » tout en cherchant un plat de remplacement. Prenez-le en disant que vous allez vous y goûter plus tard.
  5. Si vous constatez que votre meilleure amie donne quatre laitages par jour à ses enfants, ne dites rien. Mais quand elle vient chez vous, arrangez vous pour avoir les fruits et gourmandises bio les plus succulentes à leur proposer – qui plairont certainement aussi aux enfants.
  6. De toute façon, ce qui compte en diététique, ce sont les gestes que vous répétez jour après jour, pendant vingt ou trente ans. Un excès par-ci, une bringue par-là n’ont aucune importance. D’ailleurs, si vous avez rempli votre panse un jour, vous pouvez très bien jeûner le lendemain : quand on se goinfre à bloc, on a, justement, déjà mangé pour deux ou trois jours.
  7. Si vous rencontrez un psychiatre dans la rue, changez vite de trottoir. La moindre petite discussion, et il risque de vous proposer une consultation. L’orthorexie est hautement contagieuse et lui, il peut vous la faire passer.
  8. De temps en temps, mangez ostensiblement dans un Fast-Food – tout en suivant les neuf conseils du n° 145 de Rebelle-Santé (mai 2012). Ainsi, vos collègues de travail jugeront que vous êtes en somme une personne tout à fait normale.
  9. Ne perdez jamais le courage de nager contre le courant, comme ce mouton dans la formidable affiche de François de Kresz. Il est des situations où cela peut être fort utile. Et tout comme le mouton courageux, restez courtois et en bons termes avec vos voisins, vos collègues, avec tout le monde. Ils vous ont si bien accompagnés jusqu’ici.
Mots-clés

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon cahier de Lithothérapie pour soigner les enfants avec les pierres
Mon cahier de remèdes aux épices
Devenir acteur de sa guérison
Mon cahier de botanique