Prescription pour lutter naturellement contre le stress

Rubrique
Stress de rentrée, déprime saisonnière, mal-être... Prévenez-les ou soignez-les efficacement avec les plantes.

Les vacances sont terminées, la vie courante reprend son cours avec son lot de nouvelles rabâchées et volontiers dramatisées par les médias, le boss quelquefois de mauvaise humeur, les dossiers dans lesquels il faut se replonger, le voisin, un peu tendu lui aussi, qui oublie de vous dire bonjour, les enfants qui ont du mal à reprendre le rythme... Tout semble se liguer contre vous pour vous électriser les nerfs et vous faire perdre rapidement les bienfaits de ces dernières semaines estivales : c’est le stress du retour.

DE QUOI SOUFFREZ-VOUS ?
Vous dormez moins bien
Vous êtes anxieux
Vous avez mal à l’estomac, au ventre
Vous faites de l’eczéma
Votre asthme s’exacerbe
Vous avez du mal à vous concentrer, à mémoriser
Vous craquez en fin de journée pour des grignotages sucrés.

Il est temps de réagir, d’identifier les causes de ce mal-être, les perturbations neuro-endocriniennes responsables de votre comportement au quotidien et d’y remédier. Les plantes, les huiles essentielles, l’alimentation, les compléments nutritionnels vont jouer un rôle prépondérant dans le rétablissement de votre équilibre neurologique et la récupération de votre joie de vivre.

MES CONSEILS « PLANTES ET COMPLEMENTS NUTRITIONNELS »
Vous manquez de dopamine et de noradrénaline : fatigue matinale, dépression, pas envie, lenteur et mollesse.
> EPS 1
> EPS Mucuna
> EPS Ginseng
> EPS Millepertuis
aa qsp 150 ml renouvelable
Buvez-en 1 c. à c. diluée dans 1 verre d’eau, le matin avant le petit déjeuner, pendant 6 semaines.

> L Tyrosine 500 mg : avalez 2 gélules à jeun le matin, pendant 6 semaines.
> Mg + taurine + B6 : prenez 2 gélules matin et soir, pendant 1 semaine puis 1 le matin et 1 le soir, pendant 5 semaines.
Vous ressentirez une amélioration dès la deuxième semaine.

C’est l’hyperforine contenue dans le millepertuis qui explique son activité antidépressive et anxiolytique.
- Attention au  millepertuis : si vous prenez des anti-coagulants, de la cyclosporine (greffe), des antirétroviraux (SIDA), une pilule contraceptive, de la digoxine, si vous êtes enceinte ou si vous allaitez : parlez- en à votre médecin.

MES CONSEILS « AROMA »
Profitez avec délices des bienfaits harmonisateurs des huiles essentielles.
Les HE riches en esters ou en aldéhydes terpéniques, utilisées par voie aérienne ou en applications cutanées, apportent leur subtile action déstressante et réharmonisante nerveuse.
D’autres, riches en terpènes, alcools, phénols présentent une action tonique qui redonne courage et volonté et peuvent permettre de remonter la pente, seules ou en association avec un traitement chimique classique dont on pourra diminuer les doses progressivement, voire le supprimer.

> Des diffusions d’HE de mandarine, d’orange douce, de lavande vraie, de bergamote, au choix. Diffusez au bureau, à la maison dans les pièces à vivre, par séquences de 20 minutes.

Voie cutanée : dépression
> HE mandravasarotra (saro) : 2 ml
> HE litsea citrata (litsée citronnée) : 0,5 ml
> HE lippia citriodora (verveine citronnée) : 0,5 ml
> HE laurus nobilis (laurier noble) : 1 ml
> HV noyaux d’abricot qsp 30 ml
Appliquez quelques gouttes de ce mélange en massage de part et d’autre de la colonne vertébrale, sur le plexus solaire, la voûte plantaire, matin et soir, pendant 3 semaines.

QUELQUES CONSEILS POUR DIMINUER L'IMPACT DU STRESS
> Réduisez les sources de stress (si possible ?).
> Évitez les bruits dans votre environnement (boules d’oreilles).
> Supprimez tout écran de télé ou d’ordinateur dans votre chambre, ainsi que tout téléphone portable : les ondes maintiennent l’éveil, retardent l’endormissement et perturbent le sommeil.
> Crevez l’abcès, le cas échéant, entre votre collaborateur adversaire et vous.
> Assainissez les rapports avec vos collègues.
> Positivez au lieu de « marronner » dans votre coin.
> Rapprochez-vous de votre lieu de travail, si possible. Y aller à pied, quel confort ! Cela demande un effort pécuniaire, oui, mais quand le corps lâche, c’est trop tard.
> Accordez-vous des loisirs qui vous comblent : activité sportive, sorties entre amis, concerts…
> Pratiquez une activité sportive régulière, la méditation, le yoga, la sophrologie…, toute technique qui apporte du calme,  un bien-être.

ALIMENTATION : « NOUS SOMMES CE QUE NOUS MANGEONS »
> Réduisez la consommation de viande, de sucre, de graisses.
> Augmentez celle de légumes et de fruits, pour améliorer l’équilibre acido-basique.
> Limitez café (irritant), coca, tabac, alcool, après 16 h surtout.
> Aliments qui apportent de la tyrosine : viande, poisson, œufs, fromages, noix, amandes.
> Aliments qui apportent du fer : foie, viandes rouges, boudin noir, lentilles.
> Saupoudrez vos salades de levure de bière ou germe de blé : vitamines B6 B9 B12 pour la synthèse des neurotransmetteurs.
> Privilégiez les aliments bruts et complets le plus souvent possible.
> Mangez le plus souvent possible des petits poissons gras des mers froides : sardines, harengs, maquereaux, anchois, même en boîte à l’huile d’olive et citron, avec les arêtes.
> Assaisonnez vos salades et légumes cuits d’huiles d’olive + noix + colza : 2 cuillerées à soupe par jour.
> Privilégiez les aliments riches en antioxydants.

ABRÉVIATIONS :
EPS = extrait phyto-standardisé
HE  =  huile essentielle
1 ml d’HE = 20 gouttes
c. à c. = cuillerée à café
aa = à parties égales
qsp = quantité suffisante pour

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Quelle contraception choisir ?
Secrets de beauté
Mon cahier de Baumes aux huiles essentielles
Dépression. Le mensonge des antidépresseurs... et les vraies pistes de guérison