Cultivez les bonnes résolutions

Rubrique

Au jardin comme ailleurs, c'est la coutume : en décembre, on fait le bilan et en janvier, on prend les bonnes résolutions pour l'année qui vient.

Développer les bonnes pratiques
- Revisitez les pratiques naturelles et voyez si vous n’en oubliez pas !
- La rotation des cultures
- Les associations : valorisez les compétences de certaines espèces.
- Les espèces indigènes sont à privilégier ; adaptées aux conditions du lieu, elles trouvent mieux leur place dans l’équilibre de l’écosystème du jardin et sont donc moins fragiles.
- Les espèces résistantes au parasitisme : à choisir chaque fois que c’est possible.
- La dispersion d’une même espèce : utile pour limiter les risques parasitaires.
- Les engrais verts à cultiver sans modération pour des tas de raisons : nourrir les plantes, améliorer le sol, favoriser la biodiversité, réduire le désherbage et certains problèmes parasitaires…
- La formule « Mieux vaut prévenir que guérir » est la clé de voûte du jardinage biologique. Les produits de traitements « bio » doivent constituer un ultime recours et se faire en diversifiant les matières actives utilisées.
- Le désherbage au naturel. S’appuyer sur des occupants choisis ; pratiquer systématiquement le faux-semis, un gazon dense et tondu à 5-6 cm, accepter les herbes folles, mais ne pas les laisser monter à graines, ne pas multiplier les indésirables à rhizome comme le rumex en travaillant le sol, épuiser les réserves du liseron et autres, pailler, faire du désherbage thermique (utiliser les eaux de cuisson)…
- Le respect de la saisonnalité est par excellence une « bio attitude » !

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Maux de bouche, aphtes, gingivite, rage de dent...
Devenir acteur de sa guérison
Mon cahier de recettes aux huiles essentielles
D'ici ou d'ailleurs, les points qui guérissent