La gentiane (Gentiana lutea)

jeu, 04/12/2014 - 15:14 -- Anne Rihet
Ce qui pousse en hiver pour votre santé
Rubrique : 

Armé d’une pioche et d’une « fourche du diable », allez vaillamment courir les monts  pour ar­racher, après maints efforts, vos racines de gentiane

Ne la confondez pas avec le vératre blanc, toxique. Les feuilles de la gentiane jaune sont opposées alors que celles du vératre blanc sont alternes, les fleurs de la gentiane sont disposées en verticilles denses alors que le vératre a des petites fleurs blanches en grappe.

Une racine suffira à vos besoins. La gentiane, « reine des amers indigènes », peu astringente, pas irritante pour l’estomac, stimulante, tonique et apéritive, peut être utilisée par les enfants (réduire les doses de moitié).

Contre les troubles digestifs, le manque d’appétit, les ballonnements et flatulences

Infusion : sur 2 g de racines sèches et broyées de gentiane, versez 200 ml d’eau bouillante. Couvrez et laissez infuser dix minutes. Filtrez et buvez une demi-heure avant les repas. Pour un effet digestif, vous pouvez aussi la prendre après les repas.

Macération : dans une tasse, versez 3 g de racines sèches et de l’eau bouillante. Couvrez et laissez reposer environ quatre heures. Filtrez et buvez. Cette tasse est à prendre avant chaque repas, prévoyez à l’avance sa préparation.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site...
Article paru dans le : 
Voir aussi : 
Dans la boutique : 

Partager

 

À chaque parution...

Enregistrer

Enregistrer

Participer au forum...

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Nous suivre...

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer