Prendre soin de son Périnée

lun, 09/02/2015 - 19:03 -- Hélène Le Héno

Le périnée, ce petit ensemble de muscles méconnus et négligés, est soumis à rude épreuve durant la grossesse. S’il est important de bien le localiser, il faut savoir le rééduquer après l’accouchement et en prendre soin le plus tôt possible et tout au long de la vie pour éviter petits désagréments et gros handicaps.

Le mot périnée, joli terme masculin qui féminise sa terminaison par un « e », vient du grec « Perineos », autour du temple. Le périnée est en effet placé dans la région intime, plus précisément sur la paroi inférieure du pelvis, entre les parties génitales et l’anus. C’est un groupe de muscles, de ligaments et de muqueuses qui soutient chez la femme, tel un hamac ou un filet de sécurité, le vagin, la vessie et le rectum.

À la différence de celui des hommes, le périnée féminin assure la continence et joue un rôle important lors des relations sexuelles. En médecine traditionnelle chinoise, il est considéré comme le fondement du corps humain. Du point de vue énergétique, il est le centre névralgique de plusieurs méridiens. On le surnomme « le muscle des ancêtres ». C’est dire sa symbolique lors de la naissance quand on sait qu’il accompagne, en s’étirant, la phase finale de l’expulsion du bébé.

COMMENT IDENTIFIER VOTRE PÉRINÉE ?
Assise, dos droit, si vous simulez de vous retenir d’uriner, vous devez contracter votre périnée. Sans mobiliser les fesses et les jambes et en respirant normalement, vous ressentez une légère remontée et un resserrement du bas du bassin. Si la sensation vous paraît très faible et lointaine et/ou en cas de doute, n’hésitez pas à consulter votre gynécologue.

PRENDRE SOIN DE SON PÉRINÉE
Il est important de se protéger au quotidien des mauvaises postures qui dégradent le périnée. Pour l’épargner, il faut veiller, entre autres, à ne pas prendre ou perdre trop de poids ou trop brutalement, à ne pas trop forcer en cas de constipation, à ne pas pratiquer d’activités sportives qui exercent des pressions fortes sur les abdominaux, et à soigner rapidement les quintes de toux qui le fragilisent.

PENDANT LA GROSSESSE
Avoir un périnée élastique aide à réduire les risques de déchirures et d’épisiotomies tant redoutées des futures mamans lors de l’accouchement. Pour l’étirer, les sages-femmes recommandent de le masser, de le travailler quotidiennement durant 5 minutes le dernier mois de la grossesse.
> À l’aide du pouce placé dans le vagin en direction de l’anus et de l’index sur la partie externe, par modelage et petites pressions fermes et douces.
Cet auto-massage, réalisé après s’être lavé les mains, permet d’apprivoiser cette zone intime, mais aussi d’en activer la circulation sanguine et de la rendre mieux énergétisée en vue du passage du bébé. Après l’accouchement, en cas de sutures, il sera le bienvenu pour assouplir la cicatrice.
À pratiquer avec une huile végétale d’amande douce ou de bourrache (la même que celle que vous utilisez pour prévenir les vergetures).

APRÈS L'ACCOUCHEMENT
Une rééducation périnéale doit être systématiquement prescrite après chaque accouchement. Elle est remboursée à 100 % par la Sécurité sociale. Malheureusement, elle est souvent négligée et effectuée de façon standardisée : électrostimulation ou biofeedback avec sonde. Mise à part la technique manuelle, de moins en moins pratiquée par les sages-femmes et plus invasive, ces méthodes ont une efficacité très limitée.

Les rééducations non invasives
Basées sur l’énergétique ou la respiration, des solutions alternatives plus efficaces existent et sont de plus en plus proposées en cas de rééducation postnatale ou uro-
gynécologique. Ainsi qu’en prévention et à tous les âges.
L’approche la plus intéressante est celle du Dr Bernadette de Gasquet, médecin et professeur de yoga. S’appuyant sur l’anthropologie et sa pratique du yoga, elle a conduit un travail de recherche sur le périnée féminin, quasi unique en France. Sa méthode de la « Fausse inspiration thoracique » permet de muscler le périnée et les abdominaux, de galber la taille, de stimuler le foie, la vessie et le transit, et de remonter les organes.

Périnée, arrêtons le massacre ! Dr Bernadette de Gasquet, Éditions Marabout, 20 €

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site...
Article paru dans le : 
Voir aussi : 

Les cosmétiques de la grossesse

lun, 09/02/2015 - 11:37 -- Laurence Wittner
Pour une grossesse belle et sereine

La grossesse est un temps de bouleversements, dans le corps de la future maman comme dans les habitudes de sa vie quotidienne. Et cela concerne aussi le rituel cosmétique. Car cette période implique de prendre quelques précautions dans le choix de ses produits, comme de tenir compte des besoins, un peu différents, de la peau.

Type de publication : 

Partager

 

Médecine thermale : parlons santé et prévention

En 2017, plus de 600 000 Français, adultes et enfants, ont suivi une cure thermale pour soulager leurs douleurs, avoir une meilleure qualité de vie, consommer moins de médicaments, ou encore pour prévenir l’installation ou l’aggravation d’une pathologie.

4 vidéos d’environ 1’30, illustrées par des questions de particuliers et les réponses courtes d’experts sur :
- le déroulement de la cure thermale,
- le coût de la cure thermale,
- le rôle de la cure dans le sevrage médicamenteux.

 

 

 

Enregistrer

À chaque parution...

Enregistrer

Enregistrer

Participer au forum...

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Nous suivre...

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer