Enregistrer

Nos animaux ont-ils vraiment un sixième sens ?

mer, 21/10/2015 - 13:50 -- Nathalie Szapiro

Nos animaux ont la réputation d’avoir un instinct naturel très développé, qui leur permet de détecter les dangers bien avant que l’humain n’en prenne conscience. Ils sentiraient également ce qui est bon ou mauvais pour eux, bon ou mauvais pour nous. Mais qu’en est-il en réalité ?

Côté flair et côté ouïe, chiens et chats nous battent à plates coutures : de quoi compenser très largement leur vision diurne des reliefs et des couleurs, moins performante que la nôtre. Pour autant, être bien équipé ne leur donne pas la science infuse !

Diagnostic médical : des chiens, à la pointe !
Quand des propriétaires racontent que leur chien s’est mis à lécher ou à mordiller une petite lésion sur leur peau jusqu’à ce qu’ils consultent et s’aperçoivent qu’il s’agissait d’un cancer, il y a de quoi se poser des questions. Et quand la science leur donne raison en mettant en évidence que les cellules cancéreuses émettent des molécules odorantes que le flair d’un chien peut repérer, cette fois c’est clair : les chiens peuvent réellement faire de bons auxiliaires de santé.

Thérapie médicale : des animaux performants !
Le rôle bienfaisant des animaux auprès des enfants autistes, des personnes handicapées, des personnes en dépression et/ou des personnes âgées isolées, mais aussi des humains en général, n’est plus à démontrer. Même les études comparant les personnes bien portantes, avec ou sans chien au foyer, montrent un impact très positif sur la santé physique et psychique de celles qui en possèdent, à condition qu’elles les aiment, bien sûr.

Phytothérapie : peut mieux faire !
Selon la croyance populaire, nos animaux seraient des phytothérapeutes nés ! Mais, dans les faits, les vétérinaires ne comptent plus le nombre de petits malades à quatre pattes qu’ils reçoivent pour intoxication par des plantes.

Prémonition et annonce de catastrophes naturelles : il y a du vrai !
Avant un tsunami, les animaux s’enfuient à des kilomètres pour se mettre à l’abri. Avant un tremblement de terre, ils sont plus nerveux et inquiets qu’à l’accoutumée. De là à leur prêter des pouvoirs de télépathie ou de prémonition des accidents de la vie courante, il y a un pas à ne pas franchir trop vite.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site...
Article paru dans le : 

Partager

 

À chaque parution...

Enregistrer

Enregistrer

Participer au forum...

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Nous suivre...

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer