Enregistrer

Enregistrer

La Scorsonère et la Petite Pervenche

lun, 08/02/2016 - 12:48 -- Anne Rihet
Ce qui pousse en février... pour votre santé
Rubrique : 

« À la Sainte-Bernadette, souvent le soleil est à la fête. » VITE, VITE, un peu de racine pour redonner de la verdeur à ma plastique et des feuilles pour retrouver une cervelle de jeune homme ou de jeune femme. Vite, vous dis-je, la Sainte-Bernadette ne dure qu’une journée ! Préparez les tisanes, que je puisse profiter de ce soleil ô combien espéré !

LA SCORSONÈRE (Scorsonera hispanica)
Cette grande plante vivace aux capitules jaune clair de la famille des Astéracées fut longtemps cultivée dans les potagers où elle s’étalait en touffes de feuilles larges et allongées. À l’état sauvage, elle affectionne les endroits secs et rocailleux.

Les racines noires pivotantes se préparent comme les salsifis. Elles sont riches en vitamines E, B et C, en potassium, fer, calcium..., sont très digestes et contiennent de l’inuline, sucre assimilable par les diabétiques. Elles ont aussi des propriétés sudorifiques, diurétiques et dépuratives.
En dégustant la racine au naturel, en gratin, en beignets ou même seulement en consommant le bouillon, vous conciliez les vertus thérapeutiques avec les qualités gustatives. Mais vous pouvez aussi vous préparer tout simplement des tisanes dont vous améliorerez le goût avec un peu de mélisse, de réglisse (sauf en cas d’hypertension) et de miel parfumé.

Tisane contre la goutte, les rhumatismes et les maladies de peau
> Dans un litre d’eau froide, jetez 30 g de racines fraîches coupées en fin morceaux.
> Portez le tout à ébullition et maintenez à petits bouillons pendant dix minutes.
> Fermez votre gaz, couvrez et laissez refroidir.
> Vous pouvez ajouter un peu de verveine odorante hors du feu afin d’adoucir la décoction.
> Sucrez, filtrez et buvez trois tasses dans la journée.

LA PETITE PERVENCHE (Vinca minor)
La « bergère » est une plante vivace commune qui se plaît dans les sous-bois mais aussi le long des murs sombres et humides. Les fleurs bleues apparaissent dès le mois de février. Les tiges poussent parallèlement au sol et les feuilles ovales et vert luisant sont persistantes.

Les feuilles sont riches en vincamine, un alcaloïde aux propriétés vasodilatatrices qui ont pour effet d’augmenter le débit sanguin et son oxygénation. Les feuilles sont donc employées couramment dans les pathologies liées à la mémoire ou au vieillissement cérébral. Elles sont aussi astringentes, vulnéraires, fébrifuges, anti-galactogènes et sudorifiques. Elles diminuent la glycosurie et atténuent la sensation de soif des diabétiques.

Vieux remède de paysan en cas de pleurésie
> Buvez un demi-verre de vin blanc suivi d’un demi-verre de jus de pervenche (feuilles dans un mixeur).
> Couchez-vous sous une bonne couette et transpirez tout ce que vous pouvez...

Vin en tonique amer et pour une action fébrifuge
> Dans un récipient en terre vernissée ou en verre, déposez 100 g de feuilles hachées et séchées et un litre de vin rouge.
> Couvrez et laissez macérer à l’abri de la lumière pendant dix jours.
> Filtrez, mettez en bouteille et buvez deux petits verres par jour avant les repas.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site...

Partager

 

À chaque parution...

Enregistrer

Enregistrer

Participer au forum...

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Nous suivre...

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer