Apprendre à mon chiot à rester seul

Il n’est pas toujours possible d’emmener son chien partout avec soi, notamment en courses et au travail. Il va donc devoir apprendre à rester seul de temps en temps. Contrairement à ce que beaucoup pensent, cela n’a rien d’inné !

Dans la nature, une mère chienne est très présente pour ses petits jusqu’à l’âge de 3 - 4 mois. Au-delà, elle n’hésite plus à les rembarrer pour leur apprendre à se détacher d’elle et à devenir autonome. Or, le chiot que vous avez adopté a le plus souvent été séparé de sa mère avant cette phase essentielle. C’est donc sur vous que repose désormais tout le poids de cet apprentissage !

UN TEMPS POUR TOUT !
Vous ne pouvez pas apprendre à un chiot à rester seul, à peine arrivé chez vous et alors qu’il vient d’être séparé de sa mère et de sa fratrie. Au contraire, les premiers jours, prenez si possible des congés pour être à ses côtés, le temps qu’il prenne ses repères, s’attache à votre famille et soit rassuré. Jusqu’à 10 ou 12 semaines, vous pouvez ainsi répondre à ses pleurs sans crainte d’en faire plus tard un chien capricieux !

LA BONNE MÉTHODE
S’il dormait jusqu’ici dans votre chambre, vous allez devoir lui attribuer un autre lieu de couchage, dans une pièce distincte. Alors que vous répondiez jusqu’ici à toutes ses sollicitations, vous allez devoir prendre l’initiative des jeux et des caresses, quitte à repousser doucement ses avances afin qu’il comprenne que vous n’êtes pas 100 % du temps disponible.
Enfin, quand vous partez ou revenez, n’en faites pas tout un plat en lui expliquant ce que vous allez faire et en le chouchoutant, car il va vite associer ce rituel à votre absence : de quoi l’angoisser encore plus ! Au contraire, ne vous en occupez pas dans la demi-heure qui précède votre départ et dans la demi-heure suivant votre retour.

FAITES-VOUS AIDER PAR LES PROS
L’aide d’un éducateur canin est souvent utile pour réussir à le détacher de vous. Le vétérinaire peut également vous proposer de diffuser des phéromones de chienne apaisantes ou Dog Appeasing Pheromone (D.A.P). L’homéopathie donne aussi de bons résultats : pour un petit chiot trop attaché à son maître, Pulsatilla est sans surprise un remède-clé.

LE PUNIR NE PEUT QUE RENFORCER SON ANGOISSE
Rentrer chez soi et retrouver son intérieur saccagé n’a rien de drôle, mais s’en prendre à votre chien ne peut qu’aggraver le problème. Déjà, gronder un chien après coup n’a aucun sens pour lui : il ne peut pas comprendre votre énervement et cela a surtout pour conséquence d’aggraver encore plus son angoisse. Le mieux à faire est de le mettre dans une autre pièce le temps de tout nettoyer et de vous attaquer sérieusement à son problème d’anxiété de séparation.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Mots-clés

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Les compléments alimentaires qui guérissent
Mon cahier de sophrologie
Mon cahier pour aller jeûner
Faut bien mourir de quelque chose !