Lingettes, débarbouillettes, coupe-chou et Cie...

Rubrique

Petit tour d’horizon sur la façon de rester tout beau et tout propre, tout en diminuant le recours au tout jetable...

Ce n’est jamais inutile de rappeler les bons gestes, ceux qui sont bons pour notre santé et aussi pour notre environnement et, en ce début d’année 2013, période des bonnes résolutions (!!!), je vais vous (re)raconter un petit peu comment remplacer le tout jetable par le tout lavable ou réutilisable, le chimique par l’écologique ! Des petites astuces aux grands classiques en passant par de la p’tite bricole en couture… que tout le monde est capable de faire, bien entendu.
Et puisqu’on est passé au travers de la fin du Monde..., c’est pas un p’tit peu de couture qui va vous effrayer, pas vrai ?   

Toilette

⇒ Remplacer la fleur de douche par un bon gant en éponge bien moelleuse, bien plus lavable, bien moins nid à microbes, et aussi... bien moins en plastique (de temps en temps, utiliser un gant de crin naturel pour le côté « gommage »).
⇒ Oublier les Coton-Tige, super mauvais, et les remplacer par des cure-oreilles, petites choses increvables en inox et qui, en plus, ne nous bouchent pas les oreilles. On les trouve en pharmacie, ça coûte 1 ou 2 euros, c’est recourbé au bout et tout arrondi pour ne pas blesser.
⇒ Remplacer le coton pour se débarbouiller et pour se soigner par des lingettes lavables dont je vais vous donner le secret de fabrication.

Pas à pas / Lingettes lavables

1. Récupérer de vieux tissus divers et variés : une serviette éponge ou des gants de toilette un peu usés, un vieux tee-shirt en coton, un vieux sweat polaire, un vieux drap un peu épais, des restes de chanvre molletonné…

2. Se munir d’une paire de ciseaux, d’un morceau de carton dur et accessoirement d’une machine à coudre.

3. S’armer d’un peu de patience.

⇒ Dans le morceau de carton, découper un gabarit carré de 5 cm x 5 cm (bon format pour le nettoyage du visage et/ou le démaquillage).
⇒ Poser le gabarit sur le tissu de votre choix et tracer le contour au stylo.
⇒ Découper dans les tissus autant de fois que vous souhaitez pour arriver à l’épaisseur choisie :
- pour le coton fin, faire 3 ou 4 épaisseurs pour que la lingette se tienne mieux,
- pour l’éponge, prévoir 2 épaisseurs,
pour le polaire, une épaisseur suffit,
- pour le chanvre, 2 épaisseurs sont intéressantes.
⇒ Épingler les différentes épaisseurs ensemble et coudre les contours avec un point bourbon ou un point zig-zag très serré.
⇒ Découper le surplus tout autour et voilà, c’est fini !

C’est encore plus rapide pour le polaire, qui ne nécessite pas de couture puisque celui-ci ne s’effiloche pas...
Il suffit de les mettre dans un petit panier accessible à toutes les mains et direct au linge sale après utilisation, dans un petit filet pour le lavage ! L’idéal est de s’en faire un bon petit stock pour être tranquille, entre 20 et 30 pour une famille de 4 personnes. Les formes restent à votre entière imagination, vous pouvez les faire rondes, ovales…

Rasage


Remplacer le sempiternel rasoir jetable par le coupe-chou ou le rasoir de sûreté.

Le coupe-chou

Rasoir de nos grands-pères par excellence, c’est le rasoir qu’on trouve encore chez les vrais barbiers ou dans les « westerns ». Increvables, ils demandent quand même un investissement important, mais ils durent toute la vie… et même parfois font au moins 2 générations d’hommes, il faut juste ne pas être trop maladroit et le mettre sous clé quand on a de la marmaille dans la maison ! On en trouve à partir de 60 euros, et il faut aussi compter la lanière de cuir, indispensable pour l’affutage, qui coûte à peu près le même prix ! Mais vu la quantité de rasoirs jetables utilisés, il sera vite amorti.

Accessoires indispensables avec un coupe-chou ou un rasoir de sûreté : le blaireau et le savon à barbe, qui vont devenir vos meilleurs amis pour les prochaines décennies ! En premier lieu, parce que ça ne vous assèche pas la peau… et en second lieu parce que vous pouvez le faire vous-même !

Épilation

Pour éviter les produits dépilatoires super polluants et super mauvais pour la peau...
1. Au ressort : petit ustensile super pratique qu’on peut traîner dans son sac à main. Même principe que l’épilation indienne au fil, c’est l’action de « rouler » le ressort qui coince les poils et les arrache (si, si…). Je n’ai jamais essayé, il paraît que c’est peu douloureux, mais tout est relatif...
2. Au sucre (à l’Orientale) : cire à faire soi-même.

Pas à pas / Sucre dépilatoire

⇒ Mélanger 2 verres de sucre en poudre avec ½ verre d’eau et le jus d’½ citron, faire bouillir une dizaine de minutes et rajouter 1 à 2 cuillerées à soupe de miel en laissant « mijoter » 5 minutes.
⇒ Laisser un peu refroidir, faire des petites boules de cire et étaler sur les jambes.
⇒ Laisser complètement refroidir et enlever d’un coup sec en tirant dans le sens inverse des poils.
Dites aïe, ça soulage à chaque fois !
Se conserve plusieurs mois au frais dans une boîte hermétique. Faire chauffer avant chaque utilisation.

Spécial bébés

1. Les couches : je vous fais grâce de mon speech sur les lavables, ça a été mon premier pas-à-pas sur ce magazine si joli et si pratique, mais sachez qu’il en existe de toutes les tailles et de toutes les formes…
2. Les « débarbouillettes » : pour nettoyer et débarbouiller les bébés, on peut fabriquer des lingettes de 10 cm x 7 cm, suffisamment grandes pour bien nettoyer partout dans les plis (même méthode de couture que les petites).
3. Les lingettes imbibées (du commerce) : à bannir définitivement, car elles sont hyper polluantes. On peut toujours réutiliser la boîte (celle qu’on a achetée il y a longtemps, avant de se rendre compte que ce n’était pas une bonne idée...)  et se fabriquer des lingettes de la même dimension que celles-ci en tissu de récupération (le coton est très souple !), suffisamment pour la remplir pour quelques jours et les imbiber avec la lotion nettoyante ci-dessous.

Pas à pas / Lotion nettoyante

⇒ Faire fondre 1 CC de savon d’Alep dans 250 ml d’infusion de camomille et de lavande.
⇒ Ajouter 1 CC de macérât de Calendula + 1 CC d’HV de jojoba + 1 CC d’aloé vera + 5 gouttes d’extrait de pépins de pamplemousse, mélanger et verser sur les lingettes.
À conserver 8 jours au maximum.

Je vous ai cité les principales solutions et j’en ai sûrement oublié… En fait, à mon sens, mis à part le papier toilette (?), tout peut être remplacé par du lavable ou réutilisable…
Mais si vous avez d’autres idées, sonnez-moi sur lateliereconaturel.net, je serais ravie de connaître vos secrets écolos !

Rappel abréviations :

CS : cuillerée à soupe
CC : cuillerée à café
HE : huile essentielle
HV : huile végétale
g : gramme
ml : millilitre

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Découvrez nos livres santé

Apprenez à vous soigner ?
Mon cahier des Fleurs de Bach
Mon cahier des points qui guérissent
Les points qui guérissent