Pilules, statines… Le Pr Even fait le point et Diane 35® va disparaître

Rubrique

Pour le Pr Even, Président de l’Institut Necker, 200 millions de personnes dans le monde prennent des statines qui ne servent à rien (même si elles font en effet baisser le cholestérol !).
Pour le Pr Even, les statines « ne servent rigoureusement à rien puisque le cholestérol ne joue absolument aucun rôle direct dans les maladies cardiaques, absolument aucun. » Il ajoute : « En France, on gaspille ainsi 2 milliards d’euros, soit 120 000 SMIC. » « Les statines, c’est le premier marché mondial. Tous les anticancéreux réunis dans le monde coûtent moins cher que les statines. »
Et mercredi 30 janvier dernier, dans l’émission de France Culture où était invité le Pr Even, on parlait aussi et surtout des pilules contraceptives, ces 3e et 4e générations dont on sait depuis plus de 15 ans qu’elles tuent plus que leurs ancêtres de 1ère et 2e générations sans apporter aucun bénéfice supplémentaire. Évidemment, ce n’est pas un poison qui tue des milliers de personnes… Simplement un médicament qui n’apporte rien par rapport à ceux qui existaient avant lui et qui présente davantage d’effets secondaires. Bien sûr, cela ne concerne que quelques centaines de femmes par an en France, et toutes ne mourront pas de la maladie cardio-vasculaire qui les atteindra. Mais quand même ? Pourquoi prendre un risque quand il n’apporte rien ?

La pilule Diane 35®, indiquée dans le traitement de l’acné (mais aussi contraceptive et cousine des pilules de 3e et 4e générations), est sur la sellette aujourd’hui. Un communiqué de presse de l’Agence Nationale de Santé du Médicament indiquait le 30 janvier qu’elle entamait une procédure de suspension d’AMM (Autorisation de Mise sur le Marché). Les patientes qui la prennent doivent consulter leur médecin dans les trois mois pour changer de traitement. Après ce laps de temps, il n’y aura plus de Diane 35® (ni de générique de cette pilule) dans les pharmacies. Tout ça ne veut pas dire qu’il faut paniquer si vous prenez ces petits comprimés depuis des années : si vous êtes en bonne santé, tout va bien, vous allez changer de pilule et c’est tout ! Mais il est plus que temps de retirer du marché un médicament dont le rapport bénéfices/risques est si mauvais (d’autant plus qu’il paraît qu’il faut des mois pour obtenir un hypothétique résultat sur l’acné…) et connu depuis si longtemps. Quel dommage qu’il faille attendre que des scandales éclatent !
Philippe Even explique que chez les femmes qui ne prennent pas de pilule, 1 sur 10 000 aura une phlébite. Quand elles prennent une « deuxième génération », 2 sur 10 000, et si c’est une 3e génération ou Diane 35®, 4 sur 10 000. Ce ne sont pas des chiffres alarmants, mais le Pr Even explique aussi que la phlébite étant souvent mal diagnostiquée, elle peut se compliquer en embolie pulmonaire qui, à son tour, si elle n’est pas décelée assez tôt, peut se révéler fatale.

Retour au sommaire de Rebelle-Santé n° 153

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Plantes sauvages médicinales
Les clés de l'alimentation santé - L’essentiel à savoir dans votre cas
Trucs et astuces de santé
Plantes Sauvages Comestibles