Chocolat pascal

Rubrique

Des œufs, des poules, des lapins, des poissons, des agneaux... du chocolat de toutes les couleurs et de toutes les formes... partez à la pêche aux "moules" et laissez aller votre imagination, c’est le moment !

Alors, ça vous dirait de faire vous-même vos œufs de Pâques et les p’tits chocolats qui vont avec ?…
Parce que ce sera aussi bon que ceux achetés dans le commerce… et même 10 fois meilleur, que dis-je, 100 fois meilleur !… Foi d’accro au chocolat !

LE MATÉRIEL
- 2 casseroles : dont 1 plus grande afin de pouvoir y plonger l’autre pour faire un bain-marie.
- 1 thermomètre : indispensable si on veut un chocolat de pro ! C’est cette bestiole qui va nous permettre d’avoir un chocolat brillantissime...
- des moules : de « fritures », de petits et de gros œufs, de lapins, de cloches… et un moule de pro si vous voulez faire des tablettes classiques avec des petits carrés...
- 1 cuillère en bois.
- 1 « maryse » (pour ne rien laisser dans la gamelle !).
- 1 spatule (pour lisser le chocolat afin qu’il soit tout beau !).
- 1 pinceau (plutôt pratique pour bien étaler le chocolat dans tous les interstices du moule).

LES INGRÉDIENTS
Inutile de rappeler à tous l’importance du bio, n’est-il pas ?
- chocolat noir
- chocolat au lait
- chocolat blanc
- fruits secs et confits : noisettes, amandes, gingembre, orange...
- noix de coco râpée
- épices : cannelle, piment d’Espelette…
- pétales de fleurs comestibles : bleuet, calendula…
- céréales : quinoa floconné, riz soufflé, blé soufflé...
- vanille, crème de soja, beurre, sucre glace...

LE TEMPÉRAGE
Il va nous servir pour avoir du chocolat brillant de pro, mais si ça ne vous dérange pas d’avoir du chocolat terne, passez ce chapitre, le goût sera le même.
Pour quoi faire ?
Afin de faire cristalliser le chocolat, ce qui lui donnera de la brillance, une meilleure tenue et un vrai cassant de chocolat de pro.
Comment ?
- Casser préalablement le chocolat en tout petits morceaux.
- Le faire fondre en remuant constamment au bain-marie jusqu’à atteindre la température (T°) de fonte du tableau ci-contre.
- Retirer du bain-marie et, hors feu, attendre que la température redescende à celle de cristallisation du tableau.
- Ensuite, remettre au bain-marie et faire remonter la température afin d’atteindre celle du travail.
- Enlever aussitôt du feu et se dépêcher de remplir les moules.
- Si des marbrures blanches apparaissent, c’est que la température de travail a été dépassée, pas de panique, il faut recommencer toute l’opération depuis le début ! Et ça autant de fois qu’on le veut, ça ne dénature en rien le chocolat.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Plantes sauvages médicinales
Les clés de l'alimentation santé - L’essentiel à savoir dans votre cas
Trucs et astuces de santé
Plantes Sauvages Comestibles