L'automesure tensionnelle

Rubrique

Êtes-vous sujet à l’effet blouse blanche ? Autrement dit, votre tension artérielle augmente-t-elle à la vue du médecin ? Si oui, l’automesure tensionnelle est faite pour vous !

 

La seule prise de la tension artérielle au cabinet du médecin n’est plus suffisante au diagnostic de certitude de l’hypertension artérielle ou au contrôle des chiffres tensionnels. Car, stress oblige, nombreux sont ceux qui subissent l’effet « blouse blanche » lors de la prise de la tension artérielle par leur médecin traitant. Autrement dit, leur tension artérielle augmente dans le cabinet médical du fait de la présence du médecin et surtout de la peur de voir les chiffres s’élever. Un véritable cercle vicieux s’installe où la peur d’être hypertendu génère une hypertension artérielle réflexe ! Les médecins ont observé en effet que les chiffres relevés en consultation étaient parfois faussés du fait de cet effet « blouse blanche ». Résultat : une surestimation des chiffres chez 10 à 15 % des patients, responsable parfois d’une prescription injustifiée de médicaments antihypertenseurs…et de leurs effets indésirables.

Au domicile et au repos

D’où l’intérêt de la mesure de la tension artérielle au domicile, autrement dit l’automesure, au calme et au repos, qui permet de mieux évaluer le niveau réel de la tension et le risque encouru de complications cardio-vasculaires, dont l’infarctus ou l’accident vasculaire cérébral. De sorte que l’automesure devrait toujours précéder la prescription d’un traitement antihypertenseur. Dans les cas douteux, répéter les mesures permet une meilleure évaluation tensionnelle avec l’émergence d’une tendance à l’hypertension. Enfin, l’observance au traitement est meilleure lorsque le patient contrôle lui-même sa tension. On comprend mieux dès lors les 4 millions d’appareils d’automesure commercialisés en France et qui équipent 40 % des foyers avec hypertendu.

L’intérêt de l'automesure après 60 ans

67 % des 65-74 ans sont hypertendus. Si le contrôle de la tension artérielle est important chez tout un chacun, il l’est d’autant plus chez les personnes de plus de 60 ans, chez qui la tension artérielle systolique est variable du fait du vieillissement artériel. L’enjeu du dépistage de ces hypertensions à forte variabilité est important, car le risque d’AVC est multiplié par 6 chez 10 % des personnes concernées. Rappelons que la tension systolique, le premier chiffre, correspond à la contraction du cœur nécessaire à l’éjection sanguine. Le second, ou tension diastolique, correspond à la décontraction cardiaque.

Quel appareil choisir ?

Il est préférable d’utiliser les appareils qui se positionnent sur le bras (brassard huméral) plutôt qu’au poignet (radial), trop sensibles à la position de la main et des doigts. Certains appareils proposent des dispositifs à mémoire, téléchargement ou télétransmission. Un bon appareil coûte entre 60 et 100 euros, mais aucun n’est remboursé par l’Assurance Maladie.

Du bon usage de l'appareil

L’automesure à domicile doit être pratiquée après 5 minutes de repos et 30 minutes sans tabac ou café, en position assise, les jambes non croisées, sans bouger et sans parler. Pour être exploitables par le médecin qui va devoir analyser les résultats, les mesures doivent être effectuées 6 fois par jour, à raison de trois fois le matin avant le petit déjeuner et de trois fois le soir avant le coucher, et ce pendant trois à cinq jours consécutifs.

Hypertension masquée

C’est l’inverse de l’effet blouse blanche. Beaucoup plus rare, l’hypertension masquée correspond à une hypertension élevée au domicile et normale au cabinet médical. D’où un risque de ne pas repérer et donc de ne pas traiter une hypertension silencieuse. C’est l’autre intérêt de l’automesure.

Les chiffres

L’hypertension artérielle est définie par une tension artérielle supérieure à 140/90 millimètres de mercure (ou 14/9 cm de mercure), sur l’un et/ou l’autre des deux chiffres lors de plusieurs mesures. Pour information, la tension artérielle moyenne des Français âgés de 18 à 74 ans est de 12,3/7,7.

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Les huiles essentielles qui guérissent
Et si vous faisiez tout vous-même au jardin ?
Chimiofolies
Et si vous faisiez tout vous-même?