Contre l'hypertension et les troubles du rythme cardiaque...

Ma prescription naturelle
Rubrique

L’exercice physique, à l’air libre de préférence, est aussi important que l’alimentation : il intervient sur tous les déséquilibres responsables de l’hypertension.

Votre tension artérielle a tendance à grimper avec les années ou avec le stress et votre médecin vous enjoint la surveillance. Vous savez que l’hypertension non soignée pourrait dégrader votre santé. Or, le problème de la tension, pris isolément, est relativement facile à gérer en médecine allopathique (s’il s’agit d’hypertension « essentielle », c’est-à-dire qu’on ne sait pas vraiment quelle en est la cause) ou en médecine naturelle, avec nos plantes, huiles essentielles et un ajustement de votre hygiène de vie s’il s’agit d’hypertension « labile », c’est-à-dire alternant poussées d’hypertension et périodes de tension normale selon votre état de stress ou votre hygiène de vie du moment.

Ce qui pose vraiment problème

C’est l’HTA liée à d’autres facteurs de risque d’accident vasculaire, souvent associés, que l’on appelle syndrome métabolique, surtout fréquent à partir de 55 ans. Nous devons donc tenir compte de toutes les valeurs biologiques éventuellement perturbées.
Il ne s’agit pas seulement de réguler cette tension, mais aussi tous ces autres facteurs associés : prédiabète (résistance à l’insuline), diabète, trop de triglycérides ou de lipides oxydés dans le sang, tendance au surpoids, voire obésité, surtout graisse au niveau du ventre, foie débordé.

Les plantes, les essences, les compléments nutritionnels, une prise en main de votre hygiène de vie, alimentation et exercice physique : tout concourt à faire rentrer les choses dans l’ordre.
Avant d’entreprendre toute intervention médicale, chimique ou naturelle, il faut bien réaliser que stress chronique, alcool, tabac, sédentarité sont les grands ennemis de la tension et de l’état des artères, et en tirer les conclusions.

Conseils pour bien prendre votre tension

> Prenez toujours votre tension dans un endroit calme, en dehors de stress particulier, en position assise, toujours dans les mêmes conditions d’horaire et d’activité.
> Respectez une période de repos de 5 minutes au moins avant la mesure.
> Prenez-la matin et soir, si vous êtes en évaluation, 1 jour par semaine ensuite.
> Notez les résultats sur un carnet de suivi (à moins que vous n’ayez un appareil doté d’une mémoire ou d’une imprimante).
> Tensiomètre au bras, avec brassard ou tensiomètre au poignet : bras plié, coude posé sur la table, l’appareil à hauteur de la poitrine.
> Si tensiomètre au poignet, prévoyez une correction de 10 mmHG en + pour la systole, en - pour la diastole.
> Systole : chiffre le plus élevé : le cœur se contracte.
> Diastole : chiffre le plus bas : le cœur se relâche.
> Choisissez le bras non dominant : à gauche si vous êtes droitier, à droite si gaucher.
> Enchaînez chaque fois 3 mesures et faites une moyenne des 2 dernières.

Quelques constantes/repères

(bilan semestriel jusqu’à nette amélioration)
TA Normale : 13/8,5 à 14/9
TA Normale à haute : 14/9
HTA : 16/9,5 en permanence
HTA sévère : 18/11
Glycémie à jeun : moins de 1,2 g/l
Glycémie post prandiale (2 h après le début d’un repas) : moins de 1,5 g/l
Hémoglobine glyquée = HbA1C : reflet de la glycémie au cours des 3 derniers mois : pas + de 6 %
TG triglycérides : moins de 1,7 g/l
Tour de Taille : 88 cm femme, 102 cm homme
Cholestérol total : moins de 2,4 g/l
HDL : plus de 0,5 g/l
LDL : moins de 1,6 g/l
LDL/HDL : moins de 3,5
HDL/LDL : plus de 0,2
Homocystéine, marqueur de risque d’accident  cardio-vasculaire : moins de 10 µmol/l

Causes possbiles d'une tension trop élevée

> Alcool, tabac, drogue, cortisone, réglisse.
> Apnée du sommeil, kystes rénaux, insuffisance rénale, grossesse.
> Fabrication excessive de cortisol, d’hormone de croissance, d’aldostérone (surrénales), d’adrénaline.
> Sédentarité, obésité, diabète à équilibrer, stress intense.

Votre médecin vous prescrit un de ces médicaments allopathiques
> ß bloquant, a bloquant, diurétique, inhibiteur calcique, inhibiteur de l’enzyme de conversion, inhibiteur des récepteurs à l’angiotensine, antihypertenseur central... : la panoplie est vaste. Tenez sérieusement compte des effets secondaires et contre-indications énumérés sur le papier accompagnateur.

Ma gestion du syndrome métabolique

Les plantes, les huiles essentielles, les compléments nutritionnels et les conduites de vie seront choisis de manière à lutter à la fois contre tous les paramètres en cause : stress, surpoids, mauvaise gestion des acides gras, résistance à l’insuline, prévention de l’athérosclérose, et bien entendu tension et rythme cardiaque : c’est leur rayon.

AROMA-MASSAGE doux, apaisant, déstressant, hypotenseur, préventif de l’artériosclérose
Dans un flacon de 30 ml en verre coloré, mélangez :
> HE cèdre de l’Atlas 2 ml
> HE genévrier de Virginie 2 ml
> HE marjolaine 2 ml
> HE ylang-ylang 2 ml
> HE petit grain bigaradier 2 ml
> HV calophylle 20 ml
- Appliquez une dizaine de gouttes du mélange sur la plante des pieds, le pli du coude ou en massage (thorax et bas du dos), 2 fois par jour pendant 5 jours, puis 1 fois par jour pendant 5 jours, puis 2 fois par semaine.

> Appliquez, en cas de stress accru, 2 gouttes de marjolaine sur le plexus solaire et respirez profondément, calmement, fenêtre ouverte.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Bien manger sans cuisiner
Dépression. Le mensonge des antidépresseurs... et les vraies pistes de guérison
Et si vous faisiez tout vous-même au jardin ?
Mon cahier de tisanes