Quel bilan avant une chirurgie de l'obésité ?

Rubrique

Imaginiez que vous perdiez très vite 30, 40, 50 kilos et même plus… la chirurgie de l’obésité fait rêver celles et ceux qui souffrent d’une obésité importante. Mais, aussi efficace qu’elle soit, elle obéit à des règles draconiennes. Gros plan sur les indications et le bilan pré-opératoire.

Les images sont toujours spectaculaires : des pertes de plusieurs dizaines de kilos chez des obèses qui jusque-là avaient du mal ne serait-ce qu’à stabiliser leur poids ! C’est le miracle de la chirurgie de l’obésité qui comporte schématiquement trois grands types de traitements : la restriction gastrique (sleeve gastrectomie) qui consiste à réduire le volume de l’estomac, le court-circuit gastrique (by pass) qui consiste à dériver le bol alimentaire en dehors de l’estomac et, enfin, le plus connu de tous, l’anneau gastrique ajustable.

Désordres digestifs

Chaque mois, 1000 à 1200 Français ont recours à la chirurgie de l’obésité. Or, cette chirurgie n’est pas dénuée de risques, pendant l’intervention comme après, et s’accompagne de désordres digestifs. Il ne s’agit donc pas d’une chirurgie de confort à visée esthétique, mais d’un acte chirurgical important. Pour être « éligible » à la chirurgie de l’obésité, la personne doit respecter certaines conditions.

À tout âge ou presque

Elle concerne en priorité les personnes âgées de 18 à 60 ans dont l’obésité met en péril la santé. Après 60 ans, l’indication est discutée au cas par cas en tenant compte des bénéfices et des risques encourus.

Avoir une obésité importante…

La chirurgie de l’obésité ne s’adresse pas aux personnes présentant quelques kilos superflus, ni même un surpoids modéré. Pour en bénéficier, le patient doit avoir un Indice de Masse Corporelle (IMC) qui excède 40, ou avoir un IMC compris entre 35 et 40 et présenter des pathologies dangereuses pour sa santé(cf encadré). Rappelons que l’IMC correspond poids exprimé en kilos divisé par le carré de la taille (en cm). La chirurgie de l’obésité n’est pas recommandée lorsque l’IMC se situe entre 30 et 35.

… résistante à la prise en charge

Outre l’IMC excessif, c’est la stabilité du poids ou une perte insuffisante qui conditionne le recours à la chirurgie, autrement dit lorsque l’obésité « résiste » à une prise en charge médicale bien menée, intégrant donc un accompagnement médical et nutritionnel, la modification de l’alimentation, la reprise de l’activité physique, la prise de traitement médicamenteux le cas échéant, ainsi que le traitement des complications.

Endoscopie digestive

À l’instar de toute intervention chirurgicale, un bilan classique s’impose pour rechercher d’éventuelles contre-indications. La chirurgie de l’obésité comporte également d’autres spécificités, comme la pratique d’une endoscopie digestive et de biopsies avant l’intervention, destinées à vérifier l’état de l’estomac (absence de hernie hiatale, d’ulcère, de cancer, de pathologie contre indiquant l’intervention…), mais aussi une évaluation respiratoire et psychiatrique. Outre la recherche d’une pathologie mentale rendant l’intervention délicate, l’évaluation psychiatrique permet d’établir le profil du patient, d’évaluer sa motivation et son aptitude à accepter les contraintes alimentaires après l’intervention, d’évaluer son niveau de stress et sa qualité de vie.

Bilan sanguin

Enfin, hormis les paramètres classiques (numération formule sanguine, étude de la coagulation…), le bilan sanguin permet également de rechercher un éventuel déficit vitaminique et d’explorer le statut nutritionnel du futur opéré. Il comporte le dosage du calcium, de l’albumine, de la ferritine et des vitamines D, B1, B9 et B12.

Pathologies associées

• Hypertension artérielle pulmonaire
• Troubles respiratoires
• Diabète
• Maladie ostéo-articulaire
• Apnées du sommeil.

Contre-indications

• Troubles mentaux
• Contre-indications à l’anesthésie
• Incapacité prévisible du patient à respecter le suivi
• Dépendance à l’alcool
• Troubles sévères et non maîtrisés du comportement alimentaire
• Grossesse (un test de grossesse est pratiqué juste avant l’intervention)

Mots-clés

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon cahier d’Homéopathie personnalisée
Les clés de l'alimentation santé
Les aliments qui guérissent (Poche)
Mon cahier de recettes aux huiles essentielles