Bientôt un supermarché coopératif à Paris !

Rubrique

Un supermarché où les clients sont à la fois adhérents, actionnaires et bénévoles, qui propose des produits sains et pas chers. C’est l’idée du supermarché coopératif la Louve, librement inspiré d’une épicerie coopérative new-yorkaise. Séduisant.

À L'ORIGINE…

À l’origine de ce projet, un rêve qui a germé en 2010 dans la tête de deux Américains vivant à Paris, Tom Boothe et Brian Horien. Gastronomes et attentifs à leur porte-monnaie, ils imaginent un magnifique supermarché autogéré qui proposerait une nourriture de bonne qualité à prix raisonnable, tout en respectant les producteurs.

Ils savent que ça marche, car un modèle en or existe, celui de la Park Slope Food Coop de Brooklyn à New York, fondée dans les années 70.

DONNER UN PEU DE SON TEMPS

Là-bas, la coopérative fait un tabac. Avec 16 000 membres, elle est obligée de limiter les adhésions et ne peut plus s’étendre faute de place, après avoir déjà doublé sa surface.

Pour profiter du magasin, il faut être membre de la coopérative, c’est-à-dire payer une adhésion et acheter une part du capital de la coopérative, environ 100 $. Ensuite, vous donnez chaque mois 2 h 45 de votre temps pour assurer les différentes tâches nécessaires à la vie du magasin.

RAPPORT QUALITÉ PRIX IMBATTABLE 

La coop soutient les meilleurs produits et les meilleures pratiques concernant le goût, la santé et l’environnement. Elle privilégie les produits artisanaux, locaux, obtenus de façon naturelle, donc majoritairement issus de l’agriculture biologique, et pratique des prix justes avec les producteurs, en s’affranchissant de tout intermédiaire.

Résultat : la coopérative de Park Slope propose des produits bio souvent au même prix, voire moins chers que les produits conventionnels équivalents. Certains disent même que c’est la meilleure alimentation de New York à prix incroyablement bas.

UN FINANCEMENT PARTICIPATIF 

En France, on est encore loin de ce résultat, mais l’équipe de la Louve avance avec la bénédiction et les précieux conseils de la coopérative new-yorkaise qui a mis à sa disposition une plateforme collaborative adaptée à son activité.

Aujourd’hui, l’association des amis de la Louve en est à une étape intermédiaire : elle rassemble plus de 350 membres et a créé un groupement d’achats selon les mêmes critères de qualité et d’économie que sa grande sœur américaine. La ville de Paris soutient le projet et le bailleur HLM Paris Habitat a mis à disposition le local provisoire.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Mots-clés

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Ma Bible des aliments remèdes
Produits chimiques : l'overdose
Trucs et astuces de santé
Stress et sommeil, les prescriptions du Dr Valnet