Une anxiété de séparation peut cacher un autre trouble

Selon une enquête norvégienne ayant porté sur 215 chiens souffrant d’une anxiété de séparation, d’autres troubles du comportement étaient associés dans 81,9 % des cas. Parmi eux, la phobie des bruits (43,7 %) et l’agression par peur (32,6 %) étaient aussi très présentes. Autant de troubles qui auraient pu être évités si, durant ses premières semaines de vie, le chiot avait eu une vraie vie sociale ! (Source : Appl. Anim. Behav. Science 2014 ; 159 : 82 – 89).

Retour au sommaire de Rebelle-Santé n° 175

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Favoriser la biodiversité dans son jardin
Mon cahier de sorcière pour devenir immortel.le
Les clés de l'alimentation santé - L’essentiel à savoir dans votre cas
Les aliments qui guérissent (Poche)