84 jours de grève de la faim

Rubrique

Avis à celles et ceux qui pensent ne pas pouvoir jeûner… Certes, lorsqu’il s’agit d’un engagement politique, la motivation est différente, mais voici quand même un exemple qui peut faire réfléchir… Une pilote ukrainienne, Nadia Savtchenko, a cessé sa grève de la faim début mars après 84 jours sans s’alimenter, c’est-à-dire depuis décembre… En prison en Russie, la jeune femme de 33 ans manifestait ainsi contre sa détention. Elle est passée de 75 kg à 54 kg et est allée au bout de ses forces. Début mars, elle a dû choisir entre une « alimentation forcée » à l’hôpital ou bien se réalimenter. Elle a pris cette deuxième option, avec des purées de fruits et légumes et des jus dilués à l’eau.
Arrêtée début juillet en Russie et accusée du meurtre de deux journalistes russes dans l’Est de l’Ukraine à la mi-juin (elle aurait signalé leur position avant qu’ils ne soient abattus par des tirs de mortiers), Nadia Savtchenko est devenue une héroïne en Ukraine et a été élue symboliquement députée aux législatives d’octobre dernier.

Retour au sommaire de Rebelle-Santé n° 175

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Les compléments alimentaires qui guérissent
Mon cahier de beauté naturelle
Ordre et désordres
Mon cahier de yoga au quotidien