Alzheimer : le test Codex

Rubrique

Le Codex est un test simple qui, en 3 minutes tout au plus, permet de dépister les premiers signes d’une maladie d’Alzheimer.

Cet outil diagnostique a été mis au point au milieu des années 2000 par le Pr Joël Belmin, chef du service hospitalo-universitaire de gériatrie de l’Hôpital Charles-Foix d’Ivry-sur-Seine, en région parisienne. Le Codex a pour intérêt majeur de pouvoir être utilisé par un professionnel de santé non spécialiste de la mémoire. On pense en particulier au médecin de famille, qui est le mieux placé pour détecter les premiers troubles cognitifs.

Le test Codex comporte deux étapes

La première pour tous et la seconde, seulement pour certains sujets

Première étape : le médecin demande au patient de répéter et mémoriser 3 mots simples : clé, ballon, citron. Puis on donne au patient une feuille de papier sur laquelle est imprimé un cercle de 10 cm de diamètre environ. On l’invite alors à représenter dans le cercle les nombres que l’on voit sur le cadran d’une horloge. Enfin, on lui demande de dessiner des aiguilles de manière à représenter une heure donnée, par exemple 2 h 25. Une fois que cela est fait, on demande au patient de restituer les 3 mots mémorisés.
Le test est considéré comme normal si les 3 mots sont bien redonnés et si le test de l’horloge donne les résultats escomptés : représentation et positionnement corrects de tous les chiffres, représentation d’une petite et d’une grande aiguille, indication correcte de l’heure demandée. Un test normal offre l’avantage de rassurer immédiatement le patient inquiet à propos de sa mémoire et donc de rendre inutiles d’éventuels bilans spécialisés.

Si le test des 3 mots ou le test de l’horloge se révèlent anormaux, on passe à la seconde étape, qui consiste en un test d’orientation spatiale. En pratique, on pose au patient les 5 questions suivantes :
- Quel est le nom de l’hôpital où nous sommes (ou bien dans quelle rue se trouve le cabinet médical dans lequel nous sommes) ?
- Quel est le nom de la ville où nous sommes ?
- Quel est le nom du département dans lequel nous sommes ?
- Quel est le nom de la région où nous sommes ?
- À quel étage sommes-nous ?

Il faut au moins donner 4 bonnes réponses pour que le Codex soit considéré comme normal, mais le fait d’avoir dû recourir au test d’orientation spatiale doit inciter le médecin à proposer au patient de refaire un Codex 6 mois ou un an plus tard.
Si le test d’orientation spatiale est anormal, le médecin est alors amené à orienter son patient vers une consultation mémoire pour une évaluation plus complète.

N’hésitez pas à demander à votre médecin s’il connaît le Codex. Si ce n’est pas le cas, encouragez-le à visiter le site www.testcodex.org où des vidéos lui permettront de se familiariser avec la cotation et l’interprétation du Codex.

Mots-clés

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Quelle contraception choisir ?
Vos ordonnances naturelles
Mon cahier de botanique
D'ici et d'ailleurs les aliments qui guérissent