Dépression nerveuse

La piste de l’inflammation chronique
Rubrique

La transformation profonde de nos modes de vie, depuis quelques décennies, a eu pour fâcheuse conséquence de provoquer une véritable épidémie de maladies inflammatoires chroniques.

À la base, l’inflammation est un mécanisme de défense utilisé par l’organisme en réaction à une infection ou une blessure. Mais dans l’inflammation chronique, ce processus naturel de défense n’est plus sous contrôle. L’inflammation devient persistante, occasionnant des dysfonctionnements cellulaires et des dommages tissulaires qui finissent par outrepasser les facultés d’autoréparation de l’organisme. Plus rien ne s’oppose alors au basculement dans la maladie.

La voie inflammatoire NF-kappaB

Compte tenu de son rôle central, la voie inflammatoire NF-kappaB constitue une « cible » thérapeutique de choix. Un certain nombre de micronutriments et ingrédients « verts » capables d’inhiber directement NF-kappaB ont déjà été identifiés.

Dépression et inflammation

Aussi déroutant que cela puisse paraître, il existe une relation étroite entre dépression et inflammation. En toile de fond, les interactions complexes entre système nerveux central et système immunitaire.

Antidépresseurs et inflammation

La majorité des antidépresseurs (ISRS, IMAO, tricycliques…) ont des propriétés anti-inflammatoires ! (…) Toutefois, des recherches indiquent que ces effets anti-inflammatoires disparaissent au bout de plusieurs mois de traitement. Plus embêtant, des niveaux de départ élevés de cytokines pro-inflammatoires seraient un facteur prédictif d’échec du traitement antidépresseur.

De l'aspirine contre la dépression ?

Puisqu’il y a implication de l’inflammation dans la dépression, des chercheurs ont voulu vérifier si la prise d’anti-inflammatoires, en particulier d’aspirine, pouvait aider à potentialiser l’action des antidépresseurs. Résultat : la prise additionnelle d’aspirine à faible dose (160 mg par jour) permet de raccourcir le délai d’action du médicament antidépresseur.
Attention : ce n’est pas parce qu’on l’emploie à faibles doses que l’aspirine en devient pour autant un médicament anodin.

De la curcumine contre la dépression ?

En médecine naturelle, l’anti-inflammatoire de référence est la curcumine, pigment jaune du curcuma. La curcumine est une véritable bénédiction de la nature. Elle possède des propriétés à la fois anti-inflammatoire, antioxydante, immunomodulante, anticancéreuse et neuroprotectrice.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Les compléments alimentaires qui guérissent
Mon cahier de beauté naturelle
Ordre et désordres
Mon cahier de yoga au quotidien