Offrir un animal à un parent seul et âgé, est-ce vraiment une bonne idée?

Présent et complice, un animal peut transformer la vie d’un parent un peu trop seul. Mais pour que ce petit compagnon de rêve ne devienne pas son pire cauchemar, certaines précautions s’imposent.

ON N’ADOPTE PAS UN ANIMAL COMME ON ACHÈTE UN CADEAU, SUR UN COUP DE TÊTE !
L’enjeu est bien trop important : il y va du bien-être de votre parent qui doit avoir envie d’assumer cette responsabilité et de l’avenir de cet animal qui mérite également d’être heureux. Mais lorsque vous trouvez l’animal fait pour votre parent et que les deux coulent ensuite des jours heureux, ce n’est que du bonheur !

CE SERA UN CHIEN
Le pour
C’est le compagnon idéal des seniors ayant toutes leurs capacités locomotrices. Comme un chien a besoin de sortir plusieurs fois par jour, il pousse à garder une activité physique et, de fait, les seniors qui possèdent un chien sont globalement en meilleure santé que ceux qui n’en ont pas.
LE CONTRE
Certains seniors entendent bien profiter de leur retraite pour voyager et à moins d’avoir prévu de garder leur chien en leur absence, l’arrivée d’un compagnon à quatre pattes peut être vécu comme une contrainte.

CE SERA UN CHAT
Le pour
Étant donné qu’avec un chat, il n’y a pas besoin d’assumer de sorties quotidiennes, voilà un compagnon tout trouvé pour les seniors ayant des difficultés pour se déplacer, à condition d’éviter un animal trop jeune qui pourrait provoquer une chute en se faufilant dans les jambes.
Le contre
Plutôt nocturne par nature, un chat, a fortiori s’il est bavard, peut grandement perturber le sommeil déjà fragile d’un senior insomniaque.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Ma Bible des aliments remèdes
Bien manger sans cuisiner
D'ici ou d'ailleurs, les points qui guérissent
Chimiofolies