Ma prescription naturelle pour venir à bout de la Gastro

mer, 16/12/2015 - 18:18 -- Murielle Toussaint
Rubrique : 

Comme tout le monde, vous – ou l’un des vôtres, risquez de souffrir un jour ou l’autre d’une gastroentérite : c’est une infection digestive plus souvent appelée « gastro », d’origine virale, bactérienne, parasitaire ou mycosique. Elle arrive quand on ne l’attend pas, toujours au mauvais moment !

Les huiles essentielles, les plantes, les probiotiques seront là, à votre disposition, pour en venir rapidement à bout.

SYMPTÔMES
Les symptômes apparaissent brutalement : crampes intestinales, diarrhées aiguës, très liquides, nausées, vomissements, légère fièvre, maux de tête, puis sensation de fatigue et, si ces manifestations perdurent, une perte d’appétit peut s’installer. On s’en remet également rapidement, au bout d’un à 5 jours, mais en petite forme, l’intestin en vrac.
Les conseils donnés ici permettent de rétablir la situation dans les meilleurs délais et conditions. Si les symptômes persistent ou si des signes inquiétants surviennent, ou si le malade est un nourrisson, il faut évidemment consulter.

COMPLICATIONS POSSIBLES
Risques de déshydratation chez le nouveau-né, le jeune enfant, la personne malade, fragile ou âgée.
Signes de déshydratation chez le nouveau-né : soif intense, yeux cernés, bouche sèche, fontanelles enfoncées.
Et pour tout le monde : sécheresse cutanée et buccale, yeux creux, urines peu abondantes et foncées, irritabilité, muscles douloureux, perte d’appétit et de poids, faiblesse, voire évanouissement.

DIFFÉRENTS TYPES DE GASTRO
La gastro saisonnière : elle sévit chaque année en hiver, souvent en janvier, et elle est virale : norovirus chez l’adulte et l’enfant, rotavirus chez le bébé de 6 mois à 3 ans.
Elle se transmet par contact avec une personne, une surface ou un objet contaminé.
La « turista du voyageur » : elle est, elle, bactérienne : salmonelle, campylobacter, shigella, E. Coli, vibrio, giardia, cryptosporidium... et due à un germe pathogène rencontré au cours d’un voyage en Asie, en Amérique du Sud, en Afrique. Elle se transmet par les mains, l’eau, les aliments contaminés.
L’intoxication alimentaire : de toutes les saisons, elle est causée par des aliments décongelés recongelés, fruits de mer, crustacés, huîtres, volaille, œufs, bœuf haché insuffisamment cuit, légumes ou fruits mal lavés, contaminés par E. Coli, Vibrio vulnificus, salmonella ou aliments porteurs de parasites. Elle peut être causée aussi par des champignons vénéneux.
La gastroentérite à Clostridium difficile : elle fait suite à un traitement antibiotique. Mais le stress, l’émotion peuvent aussi accélérer le transit et engendrer des diarrhées. Et là, rien à voir avec la gastro.

GASTRO SAISONNIÈRE VIRALE
Prévention
> Renforcer sa flore intestinale à l’automne, dès le mois d’octobre et pendant tout l’hiver s’il existe une fragilité connue ou des problèmes digestifs, s’il y a eu un traitement antibiotique ou anti-inflammatoire, une intervention chirurgicale, une anesthésie, des infections à répétition (ORL, digestives, urinaires, gynécologiques), ou toute situation signant une baisse des défenses immunitaires.
> Avaler 1 gélule par jour de Lactibiane Défenses (avec IgA) ou UltraFlora Immune (avec vitamine D) ou toute autre spécialité de ce type, à jeun 20 minutes au moins avant le petit déjeuner ou bien le soir au coucher.
> Ne pas oublier de se laver les mains et de laver celles des enfants avant toute préparation ou prise de repas, et le plus souvent possible dans la journée : en rentrant de l’école, du travail, après avoir pris les transports en commun.
> Désinfecter tout objet souillé par des selles ou du vomi.
> Ne pas partager les couverts, le linge de toilette, les brosses à dents, si on est soi-même atteint.
> Dans ce cas, ne pas embrasser et ne pas serrer la main des copains !

TRAITEMENT
Massages Aroma
Les huiles essentielles (HE) utilisées dans les mélanges ci-dessous sont antivirales, ou antiseptiques intestinales, antidiarrhéiques, astringentes, spasmolytiques et antalgiques (contre les maux de ventre et les nausées), bifidogènes (favorisent le rééquilibrage de la flore intestinale).
> HE menthe poivrée : 10 gouttes
> HE ravintsara : 20 gouttes
> HE arbre à thé : 20 gouttes
> HE estragon : 10 gouttes
> HV de noisette qsp 10 ml
Appliquez un peu de ce mélange en massages 3 fois par jour sur le bas du ventre et sur le bas du dos le temps que durent les symptômes, soit 3 à 4 jours.
Enfants 7 à 15 ans = 5 à 10 gouttes
Adultes = 10 à 20 gouttes

Phyto pour enfants à partir de 3 ans
> EG échinacée
> EG sureau
Faites absorber à l’enfant 2 ml par 10 kg de poids, dilués dans de l’eau 3 fois par jour pendant 5 jours.

Argile verte : 1 c. à café dans un verre d’eau 2 à 3 fois par jour.
Chez le nouveau-né : une pointe de couteau d’argile dans le biberon.

GASTRO DU BÉBÉ
> Supprimez le lait.
> Remplacez-le par une solution sucrée de sels minéraux : solution de réhydratation (en pharmacie) pendant 24 à 48 h, puis réintroduisez peu à peu son alimentation habituelle.
> Massez son ventre avec 2 gouttes d’HE de ravintsara ou de bois de Hô diluées dans quelques gouttes d’huile d’amande douce 2 à 3 fois par jour.
> Donnez-lui des probiotiques « enfants » en quantité importante (3 par jour) pendant 1 semaine, puis 1 par jour le plus longtemps possible.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site...
Article paru dans le : 
Rebelle-Santé N° 181
Type de publication : 

Partager

 

À chaque parution...

Enregistrer

Enregistrer

Participer au forum...

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Nous suivre...

       

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer