Émeline ou le parcours d’une électro-hypersensible

Rubrique

Malgré des symptômes précoces provoqués par des antennes relais situées trop près de sa maison, cette jeune femme a connu l’errance médicale et a perdu beaucoup de temps avant que sa maladie ne soit diagnostiquée et prise au sérieux. Devant la difficulté de son parcours, elle a créé un mouvement pour aider les victimes des rayonnements électromagnétiques.

Émeline Dozeville n’est pas du genre à se laisser abattre, mais son histoire en aurait découragé plus d’un. D’abord victime de maux de tête, d’acouphènes et de vertiges, elle finit par avoir des pertes d’audition, des insomnies et des malaises qui la font chuter et, au final, se retrouve hypersensible aux produits chimiques. À l’origine de cette dégradation exponentielle de son état de santé, une chose invisible et impalpable : les rayonnements électromagnétiques. Émeline, qui a pourtant été chargée de mission environnement, n’avait jamais eu connaissance de la nocivité des ondes. Elle a dû avancer en aveugle pour trouver le bon médecin, les bons conseils, les bons outils et les bonnes solutions qui vont inverser la tendance et l’aider à retrouver le chemin de la santé.

POUR REBELLE-SANTÉ, ELLE RACONTE SON INCROYABLE PARCOURS
Comment est-ce que tout a commencé ?
Les premiers symptômes sont apparus en 2006. J’ai commencé à avoir des maux de tête, des vertiges, des acouphènes. C’est mon mari qui a fait le lien. En tapant les symptômes sur internet, il a découvert que les antennes relais de téléphonie mobile pouvaient avoir un impact sur la santé. On a levé les yeux, le château d’eau voisin de notre maison était surmonté de 6 antennes relais. Alors qu’on venait d’acheter notre maison, on a décidé, le mois suivant, de déménager.

Après le déménagement, plus de symptômes…
Du jour au lendemain, plus rien. La nouvelle maison était suffisamment éloignée des antennes relais pour que mes maux disparaissent. Nous avons fait des mesures des émissions HF (Hautes Fréquences) qui m’ont permis de comprendre que les téléphones DECT (téléphones fixes sans fil, NDLR) émettaient comme les portables, même hors communication. Alors, pour me protéger un maximum, j’ai décidé de remplacer mon téléphone DECT par un téléphone filaire et d’utiliser mon portable uniquement avec des oreillettes. À cette époque, il n’y avait pas le Wifi.

Comment avez-vous fait le lien avec les rayonnements ?
En 2014, j’ai été recrutée dans une collectivité à Caen, encore une fois en plein centre-ville. Au bout de 6 mois, j’ai déclenché des malaises : je tombais. La première fois, je suis tombée dans la rue, sans raison, puis ça s’est répété. Je suis allée aux urgences, sans doute un problème ORL, m’a-t-on dit. Finalement, c’est un proche qui m’a mis la puce à l’oreille. Bizarre, depuis l’âge de 30 ans, j’avais des tas de symptômes. Il m’a reparlé des antennes relais, du Wifi. Tout à coup, tout s’éclairait ! J’ai vérifié : sur mon dernier lieu de travail, il y avait le Wifi hotspot (plus puissant que le Wifi). J’ai entendu le Pr Belpomme, cancérologue de renom, qui a mené une étude diagnostique auprès de 1800 électro-hypersensibles (EHS). Il expliquait que, quand les gens sont exposés trop longtemps, ils finissent par entrer en hypersensibilité. J’ai eu une prise de conscience, j’ai contacté mon employeur pour lui dire que je ne reviendrais plus sur mon lieu de travail. Mais le mal était fait, ma sensibilité avait encore augmenté. Je réagissais au Wifi de mon voisin qui était dans une maison mitoyenne. J’étais devenue hypersensible. Il n’y avait plus aucun doute possible.

Quelle est la solution ?
Pour le Pr Belpomme, c’est d’abord l’éviction des nuisances, il faut donc déménager et partir là où il n’y pas de pollution électromagnétique. Ensuite, il m’a donné un traitement pour oxygéner et vasculariser le cerveau. Après déménagement dans une maison non mitoyenne, à 2 km de toute antenne relais, mon cerveau a pu récupérer en partie ses capacités d’oxygénation. C’est ce qu’a montré l‘écho-doppler cérébral, 6 mois après.
Comment avez-vous trouvé le moyen de « gérer » votre état ?

Une fois votre situation stabilisée, vous avez décidé d’agir pour les autres…
J’ai 2 enfants, je veux les protéger. Je m’inquiète pour leur avenir et pour l’avenir des enfants en général. Alors je me suis dit que j’avais peut-être un rôle de lanceur d’alerte à jouer dans cette histoire. C’est comme ça qu’avec une amie, électrosensible comme moi, on a lancé EMOV, Victimes des Ondes ÉlectroMagnétiques.

Quel conseil donner aux lectrices et lecteurs ?
Je pense d’abord aux enfants et aux adolescents qui mettent parfois leur portable sur leur oreiller. À proscrire absolument. Pour résumer, il faut supprimer le baby-phone, et le téléphone DECT (sans fil) qui émet en continu sur sa base, même hors des conversations. C’est important aussi d’interdire le portable aux moins de 12 ans, et d’en limiter l’usage aux SMS ou à la conversation main libre pour les adolescents. Enfin, couper le Wifi communautaire et le Wifi de la box (au moins la nuit), ou, encore mieux, se raccorder à Internet avec un câble Ethernet.

EAU, GAZ, ÉLECTRICITE : DE NOUVEAUX COMPTEURS QUI RAYONNENT
Les nouveaux compteurs communicants envoient directement leurs informations au fournisseur d’énergie sans qu’un agent passe chez vous. Il s’agit des compteurs à télé-relevé d’eau, et bientôt les compteurs EDF Linky et GDF Gazpar. Le compteur Linky d’ERDF sera bientôt rendu obligatoire par la loi sur la transition énergétique qui sera examinée au Sénat en juin prochain. Outre le fait que ce système est intrusif, il provoquera des perturbations électromagnétiques. Basé sur la technologie CPL (courants porteurs de ligne), il utilise votre installation électrique pour transmettre ses informations, générant au passage une émission de radio-fréquences. Ces rayonnements, dont les taux d’émission respectent les normes en vigueur, sont classés comme « potentiellement cancérogènes pour l’Homme », par l’Organisation Mondiale de la Santé (cf. association Robin des toits).

PLUS D'INFOS :
EMOV (Mouvement des Victimes des Ondes ÉlectroMagnétiques) : www.facebook.com/mouvement.emov
Associations Robin des toits : www.robindestoits.org (santé et rayonnements)

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Cuisiner autrement en hiver
Chimiofolies
Ordre et désordres
Mon cahier de beauté naturelle