La Fève : les 4 meilleures associations santé

Rubrique

L’un des féculents les plus riches en protéines dissimule une brouette de bienfaits sous sa peau verte. Profitez-en en la préparant avec ses meilleurs amis !

Les petits secrets

Les fèves fraîches sont infiniment meilleures que les sèches, et plus rapides à cuire. C’est le moment !

Tonus et muscles : fèves + riz sauvage

La fève, légumineuse pauvre en méthionine, s’accorde à merveille avec le riz sauvage, pseudo céréale à la fois riche en méthionine et parfaitement digeste (sans gluten). Bilan : un apport protéique complet… sans l’ombre d’une molécule animale.

La suggestion du chef : salade de riz sauvage aux fèves

⇒ Faites frémir du riz sauvage dans une casserole d’eau pendant 50 mn (pour 4 personnes, comptez 5 verres d’eau pour 1 verre de riz).
⇒10 mn avant la fin, dans une autre casserole avec de l’eau, faites cuire des fèves fraîches 5 à 6 mn, après avoir épluché les plus grosses (vous pouvez aussi les éplucher après cuisson, c’est plus facile mais… ça brûle les doigts !).
⇒ Réunissez-les dans un saladier et laissez tiédir le temps de préparer le reste : coupez en petits tronçons du céleri branche, un poivron, un oignon rouge, une tomate ferme (ou utilisez des mini tomates).
⇒ Mélangez le tout, ajoutez de la menthe fraîche ciselée, de l’huile d’olive, du vinaigre, salez, poivrez.

Hors saison, vous pouvez acheter des fèves surgelées nature, déjà épluchées, super pratiques.

Antiparkinson : fèves + cumin

Les fèves renferment de la lévodopa (L–DOPA), molécule utilisée comme médicament de la maladie de Parkinson : elles sont utiles une fois la maladie déclarée. Le cumin (comme l’origan et le thym), s’oppose à la bactérie helicobacter pylori, impliquée dans des maladies gastriques, elles-mêmes soupçonnées de provoquer des maladies dégénératives dans le cerveau, comme Parkinson : il est surtout préventif. En plus, si les féculents vous donnent des ballonnements, le cumin aidera à les limiter.

La suggestion du chef : purée de fèves au cumin

⇒ Épluchez et faites cuire vos fèves fraîches à l’eau bouillante. Plus elles sont petites et jeunes, plus elles cuisent vite, comptez 20 minutes pour les attendrir totalement.
⇒ Écrasez-les au presse-purée ou à la fourchette (vous obtiendrez un écrasé de fèves).
⇒ Voilez d’un peu de cumin en poudre.
⇒ Vous pouvez ajouter une gousse d’ail écrasée et intimement mélangée à la purée. Salez, poivrez.

Il n’est évidemment pas question de remplacer votre médicament par une assiette de fèves !

Antioxydante et protection cardiaque : fèves + ail/oignon

La particularité de l’antioxydant de la fève réside dans sa nature : c’est une protéine qui serait antioxydante, et non, comme d’habitude, une vitamine ou un polyphénol. Soluble dans l’eau, elle profiterait donc à l’organisme comme une vitamine. Et ses fibres protègent le cœur. L’ail et l’oignon sont des super aliments cardiaques, de même que l’amande, anticholestérol.

La suggestion du chef : soupe de fèves

⇒ Faites revenir dans une casserole un peu d’ail et d’oignon avec de l’huile d’olive.
⇒ Ajoutez les fèves épluchées et couvrez de bouillon (maison ou infusé, ou encore surgelé, mais pas les bouillons cube, bourrés d’additifs et de sel).
⇒ Laissez mijoter 20 mn. Servez.

► Répartissez des amandes effilées sur la soupe juste avant de servir.

Antidiabète : fèves + curcuma

Les légumineuses sont des mines de fibres, piliers nutritionnels antidiabète. Mais la fève est bien l’une des rares à pouvoir être dégustée crue ! Alors profitez-en. Cela ne marche qu’avec les toutes petites fèves bien fraîches, croquantes et cueillies avant maturité. Le curcuma aide à contrôler la glycémie et est fortement anti-inflammatoire.

La suggestion du chef : petites fèves crues au curcuma

⇒ Écossez vos fèves, puis épluchez la seconde peau.
⇒ Le plus simple : plongez-les 30 à 40 secondes dans l’eau bouillante, la peau viendra toute seule. Une par une, oui c’est fastidieux, mais le résultat en vaut largement la chandelle !
⇒ Installez vos jolies fèves sur une soucoupe, saupoudrez-les d'un peu de curcuma. Croquez !

On peut aussi répartir quelques fèves crues dans une salade.

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon cahier d’Homéopathie personnalisée
Le jeûne : mode d’emploi
Dépression. Le mensonge des antidépresseurs... et les vraies pistes de guérison
Mon manuel de sorcière