Mauvaise haleine ?

Identifier l'origine pour en finir
Rubrique

De toutes les nuisances professionnelles ou handicaps possibles, la mauvaise haleine, autrement dit l’halitose, est celle qui est la plus mal vécue. Ce n’est pourtant pas une fatalité. Identifier son origine, c’est presque guérir !

S‘il est normal d’avoir mauvaise haleine au lever le matin (même pour les enfants), il en est tout autre lorsque l’halitose survient dans les heures qui suivent un bon lavage de dents destiné notamment à limiter ce désagrément. Contrairement à une idée reçue, l’halitose n’est pas systématiquement le fait d’un problème digestif (« remontée gastrique »), mais a le plus souvent une origine dentaire ou buccale. Ou le diabète. N’en déplaise donc aux phobiques, le bilan d’une halitose passe obligatoirement par le dentiste afin d’éliminer les causes les plus fréquentes.

Hygiène défectueuse

Sans surprise, l’absence d’un brossage suffisant constitue une cause d’halitose, les bactéries élisant domicile dans les reliquats alimentaires interdentaires. Mais attention à ne pas généraliser : l’halitose peut tout à fait cohabiter avec une hygiène dentaire normale et un brossage en bonne et due forme après chaque repas. On peut avoir une mauvaise haleine même en se brossant les dents plusieurs fois par jour ! Enfin, n’oublions pas le brossage de la langue. « Chargée », elle devient propice au développement bactérien.

Et si c'était l'alimentation ?

Certains aliments favorisent l’halitose :

• Fromages fermentés (roquefort, bleu)
• Certains poissons (anchois)
• Ail cru (l’odeur peut persister 24 heures)
• Charcuteries (salami, saucisson sec ou à l’ail)
• Certaines boissons (vin, café, whisky, bière…)
• Alimentation pauvre en zinc

Traquez la carie…

En effet, rien de tel qu’une dent creuse, mal soignée ou cariée, pour souffrir d’une mauvaise haleine. En cause, des germes contenus dans cette dent qui, lors de leur putréfaction, émettent des vapeurs soufrées responsables d’une odeur désagréable.

… Ou un descellement d'une couronne

Autre cause d’halitose, le ciment utilisé pour sceller les couronnes. Avec le temps, il devient poreux et se décompose. Tout descellement, même infime, d’une couronne peut donner lieu à une mauvaise haleine.

Examinez vos gencives

Une infection des gencives, ou gingivite, est également un pourvoyeur d’halitose, du fait d’un développement bactérien malodorant. Rappelons que la parodontite correspond à une infection du parodonte, cette structure qui fixe les racines dentaires à la mâchoire (gencive, os alvéolaire, ligament). Gare au déchaussement !

Avez-vous du tartre ?

À l’instar d’un ciment défectueux, le tartre constitue une autre raison de souffrir d’une halitose. En effet, le tartre qui s’accumule au fil des jours est un bouillon de culture pour de nombreux germes. Il facilite la survenue de gingivites, plus fréquentes chez la femme enceinte ou encore quelques jours avant la survenue des règles.

Le tabac, l'ennemi de votre bouche

Outre l’odeur désagréable du produit, le tabac, notamment la pipe et le cigare, favorisent le tartre.

Bouche sèche

La bouche sèche est un autre pourvoyeur d’halitose. C’est le cas lors de certains traitements (médicaments antidépresseurs, décongestionnants nasaux), qui vont provoquer un asséchement de la sécrétion salivaire, propice aux infections et inflammations.

Consultez un ORL

Ce n’est que lorsque toutes les causes précédentes ont été éliminées qu’il convient de consulter un ORL. En effet, dans quelques cas, l’halitose peut être liée à une infection ORL silencieuse (amygdales infectées, sinusite…). Bon à savoir, l’ORL peut également vérifier l’état de votre arrière-gorge à la recherche d’un diverticule (sorte de petit renfoncement) qui va stocker des aliments fermentés.

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon cahier pour brasser de la bière
Agenda de la sagesse 2021
Les points qui guérissent
Mon cahier de beauté naturelle