Le Petit Journal n° 186

Le Petit Journal n° 186
Le jeûne, et le reste...

En URSS, longtemps les soins de santé étaient gratuits. Il s'agissait donc, pour les pouvoirs publics, de soigner le plus efficacement possible à moindre coût.
Résultat, l'accent était mis sur la prévention, le jeûne et l'ouverture vers des médecines sans "molécules brevetées". La médecine a ainsi pu bénéficier d'avancées importantes dans certains domaines de recherche, comme la médecine vibratoire qui, chez nous, est encore souvent considérée comme farfelue... Mais, après le jeûne, tant décrié jusqu'à ces trois dernières années avant d'être enfin "reconnu", notre médecine finira par accepter l'évidence et fera comme si elle avait toujours pensé qu'il existait des effets vibratoires. Peu importe, pourvu que les œillères tombent !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Les compléments alimentaires qui guérissent
Cuisiner autrement en automne
Chimiofolies
Les 3 clés de la santé