Un animal pour son enfant ?

jeu, 01/09/2016 - 13:48 -- Nathalie Szapiro

Cela fait des générations que ça dure et ce ne sont pas quelques robots « branchés » qui vont changer la donne : beaucoup de petits ou grands enfants veulent un animal « à eux ». Oui, mais est-ce bien raisonnable ?

UN ANIMAL N'EST PAS UNE PELUCHEt s’il ne reçoit pas les soins et l’affection dont il a besoin, il peut vite en souffrir et développer des pathologies médicales ou des troubles du comportement. C’est pourquoi il faut bien réfléchir avant de craquer. À l’inverse, quand tout a été pensé, l’adoption d’un animal peut se révéler très positive pour un enfant. En effet, l’animal ne trahit jamais les secrets, ne juge pas, ne se moque pas et manifeste sa sympathie quoi qu’on lui dise : de quoi faire remonter en flèche la confiance en soi ! L’animal aide aussi l’enfant à développer son sens de la communication non verbale. Il favorise enfin les échanges avec d’autres enfants grâce à sa grande attractivité : de quoi se faire des copains…  humains !

JUSQU'À NEUF ANS
Il doit choisir avec vous, car s’il s’attend à avoir un chien et que vous lui prenez un poisson à la place, son désintérêt pour le nouveau venu sera à la hauteur de sa déception. Évitez un animal trop délicat, nocturne ou sauvage. Choisissez plutôt un chat, un lapin ou un cobaye, faciles à apprivoiser et qui ne nécessitent pas de sortir de la maison plusieurs fois par jour, ce qu’un enfant aussi jeune ne pourrait assumer. Très doux et plutôt bavard, le cobaye est apprécié des enfants introvertis. Plus silencieux, le lapin assure une présence chaleureuse, mais comme il est aussi cabochard, mieux vaut le réserver aux 8 - 9 ans. Quant au chat, curieux et vif, c’est le chouchou des enfants joueurs qui aiment l’action.

POUR UN PRÉ-ADOLESCENT
Un enfant peu sûr de lui a toutes les chances de s’épanouir avec un chien qui répond à la moindre de ses sollicitations et renvoie une image protectrice. Un enfant qui exprime le désir d’avoir un animal rien que pour lui (ce qui n’est pas le cas du chien de la famille) peut apprécier un lapin ou un rongeur. Chez un enfant attiré par la nature, mais qui ne recherche pas spécialement le contact, les oiseaux peuvent devenir des petits compagnons très appréciés !

À L'ADOLESCENCE
L’adolescent un peu provocateur peut préférer le rat alors qu’un adolescent calme, intéressé par les sciences, peut apprécier l’aquarium, plus technique. L’important, c’est qu’il assume son choix.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site...
Article paru dans le : 
Dans la boutique : 

Hors Série N° 16

Type de publication : 

Partager

 

À chaque parution...

Enregistrer

Enregistrer

Participer au forum...

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Nous suivre...

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer