L'épilation au poil

Il était un temps où l'érotisation du corps passait par le poil. Temps révolu, aujourd'hui, on n'en veut plus un qui dépasse ! Petit retour sur l'histoire de nos poils et la meilleure façon de se débarrasser de ceux qui fâchent…

LA BEAUTÉ SANS POIL
> L'épilation prend définitivement son essor dans les années 70. En 1971, on compte 2300 salons de beauté pratiquant l’épilation dans l’hexagone.
> En 2001, ce chiffre a été multiplié par six : 14 000 salons la pratiquent !
> Mai 2015 : l'actrice Miley Cyrus poste une photo d’elle sur Instagram qu’elle légende « hippie » et fait le buzz sur la toile grâce à ses aisselles poilues teintes en rose. En juillet 2015, elle change d’avis et partage avec ses fans les photos de sa séance d'épilation…

POILS À GRATTER
Et aujourd'hui, le sujet de l'épilation reste une source de préoccupation pour la plupart des femmes. Preuve en est, leur pilosité est encore vécue comme une véritable contrainte : 62% des Françaises ont déjà renoncé à faire quelque chose parce qu’elles étaient mal épilées !
Or, beaucoup font l’impasse sur une épilation parfaite, d’abord par manque de temps, parfois par paresse, ou tout simplement par opportunisme quand les vêtements couvrent les zones à épiler…
Et ce qui est largement considéré comme une « corvée » a un impact sur notre comportement : plus d’une Française sur deux a déjà abandonné l’idée de porter certaines tenues à cause de quelques poils disgracieux. 11 % d’entre elles ont même annulé un rendez-vous amoureux parce qu’elles n’avaient pas anticipé leur épilation !*

ÔTEZ CE POIL QUE JE NE SAURAIS VOIR !
Nous avons aujourd’hui à notre disposition de nombreuses solutions pour s'épiler, avec toutes des avantages (le principal étant de faire place nette dans la lutte anti-poil) et des inconvénients.
> Le rasage
> La pince à épiler
> L'épilateur électrique
> La cire
> La crème dépilatoire
> L'épilation définitive

* Étude #confessionsdepilation, menée par Ipsos pour la marque de rasoirs Wilkinson Pour elles auprès de 1103 femmes, constituant un échantillon représentatif de la population féminine française âgée de 16 à 65 ans, interrogées via Internet du 12 au 16 février 2016.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Faut bien mourir de quelque chose !
Ma Bible des aliments remèdes
Infections ORL : rhumes, angines, bronchites, grippe.
Mon cahier de sophrologie