Herpès : la complémenthérapie à mettre en œuvre

Rubrique

À  l’âge de 4 ans, les trois quarts des enfants ont déjà été en contact avec le virus de l’herpès simplex de type 1 (HSV-1). Ce virus est à l’origine de l’herpès buccal, forme d’herpès la plus courante, qui concerne au minimum 6 millions de personnes en France. L’herpès simplex de type 2 (HSV-2), moins répandu que celui de type 1, cible la région génitale.

Ces deux virus se partagent donc notre anatomie, l’un se réservant la partie située au-dessus de la taille et l’autre, celle en-dessous ! Cependant, l’évolution des pratiques sexuelles fait qu’en France, environ 10 % des hommes et 20 % des femmes porteurs d’herpès génital ont été contaminés par HSV-1.
L’herpès est une affection récurrente fonctionnant par « poussées » liées à une baisse temporaire des défenses immunitaires. Les principaux facteurs déclenchants sont le stress, la fatigue, les règles et l’exposition au soleil (pour l’herpès du visage).

DEUX CONSEILS DIÉTÉTIQUES DE BASE AUX PORTEURS D'HERPÈS
> Ne pas abuser des sucreries, sachant qu’une consommation excessive de sucre déprime l’immunité. Le virus de l’herpès simplex peut parfois se comporter en micro-organisme opportuniste sur fond de candidose chronique. Or, les deux signes cardinaux de la candidose sont la fatigue… et une attirance irrépressible pour les aliments sucrés ! Si vous êtes « accro » au sucre et que vous souffrez parallèlement d'herpès récidivant, n’hésitez donc pas à explorer la piste de la candidose chronique. Chez certains patients souffrant d’herpès, les crises sont devenues beaucoup moins fréquentes après avoir suivi un traitement contre la candidose.

> Ne pas abuser des aliments riches en arginine, un acide aminé dont le virus de l’herpès simplex dépend pour sa réplication. Les principaux aliments concernés sont le chocolat (surtout le chocolat noir) et les fruits secs oléagineux (noix, graines). La lysine est un acide aminé « antagoniste » de l’arginine, en ce sens qu’il entre en compétition avec l’arginine. Des études ont montré qu’un apport complémentaire en lysine contribuait à réduire les récidives d’herpès, ainsi que leur sévérité.

EN PRÉVENTION
Les nutriments de base : vitamine C + zinc + lysine.
D’autres ingrédients de grand intérêt : la lactoferrine et le resvératrol.

EN PHASE AIGUË
Les produits clés :
> En interne : vitamine C, échinacée associée à cyprès
> En externe : huiles essentielles (HE), en particulier niaouli, ravintsara et arbre à thé.
Avertissement : l’échinacée est contre-indiquée aux femmes enceintes et allaitantes, de même qu’en cas de maladies auto-immunes. Toujours se limiter à des cures brèves n’excédant pas 2 semaines.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Les massages aux huiles essentielles qui guérissent
Recettes gourmandes anti-cancer
Et si vous faisiez tout vous-même?
Mais pourquoi personne ne nous le dit ? L'alimentation santé des ados.