Le café vert

Pour lutter contre diabète et surpoids
Rubrique

Venu du Yemen ou d’Éthiopie, où des caféiers poussaient à l’état sauvage, le café fut d’abord un remède utilisé en décoction (de feuilles et de fruits) par les Arabes.

Le caféier est un arbuste à fleurs blanches dont les petits fruits, en forme de cerises, mûrissent en 8 à 10 mois et deviennent rouges puis grenat. C’est à l’intérieur du fruit que se cachent les grains (deux par fruit). La récolte a lieu en automne-hiver, à la main en Amérique centrale, avec un grand peigne au Brésil et en Afrique. On enlève ensuite la pulpe des fruits et on laisse sécher les grains une dizaine de jours au soleil (ou moins, dans des fours). Puis, on retire la petite pellicule argentée qui les recouvre : on obtient ainsi le café « vert ». Un caféier produit environ 2,5 kilos de fruits par an dont on tire environ 500 grammes de grains verts.

CONTRE LE DIABÈTE
Des scientifiques ont cherché ce qui, dans le café, pouvait bien avoir un tel effet sur la glycémie, et ont découvert l’intérêt des acides chlorogéniques. On en trouve dans le café, dans les pommes, les cerises, les prunes… Mais, surtout, c’est dans le café vert, qui n’a pas subi de chauffage à haute température (torréfaction), qu’ils sont particulièrement concentrés.

POUR MINCIR AUSSI
Outre le diabète, le café vert permet de lutter contre le surpoids.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon cahier de réflexologie plantaire
Mon cahier de tisanes
Bourdonnements et autres maux d’oreilles
D’ici et d’ailleurs, les épices qui guérissent