Enregistrer

Enregistrer

La Méthode Éducative 3C

mer, 01/03/2017 - 12:48 -- Rebelle-Santé
Pour aider les enfants à gérer leurs émotions

Un petit enfant vit les émotions (la peur, la colère, la tristesse) avec beaucoup plus d’intensité que les adultes. Il n'a pas la capacité de « réévaluation » des adultes : quand nous, adultes, sommes confrontés à une difficulté, une peur, un conflit relationnel, une colère, nous pouvons relativiser la situation que nous vivons : raisonner, s’apaiser, revoir notre attitude, repenser notre façon de percevoir l’autre, se mettre à sa place, trouver des solutions pour améliorer la situation…

Par Fougère Lafargue

LES ENFANTS, EUX, N'ONT PAS TOUS CES OUTILS
« Consoler un enfant "chamboulé" participe à la maturation de son cerveau... » (C. Gueguen)*
Lorsque l’enfant sent que l’on ne prend pas en compte ses émotions, ou quand on lui interdit de les exprimer, il va se couper de celles-ci, se « déconnecter » de ses ressentis pour éviter de souffrir. Il risque alors de ne pas développer de façon satisfaisante les connexions cérébrales nécessaires à la maîtrise de ses émotions. C. Gueguen explique que, dans ce cas, en grandissant, il y a de fortes probabilités qu'il rencontre des difficultés à comprendre et à maîtriser ses émotions, qu'il soit sujet à des crises d’angoisses, d’agressivité ou de dépression, incapable de lier des liens d’affections satisfaisants, incapable d’éprouver de la compassion pour autrui…

ME3C
La Méthode Éducative 3C (pour Concentration, Calme, Contrôle) a été mise au point par Michèle Dreidemy. Il s’agit d’une technique psycho-corporelle spécialement adaptée à l'enfant et à l'adolescent qui repose sur des valeurs et des attitudes de vie positives comme le respect, la tolérance et la bienveillance.
La ME3C part du principe que l'éducation a pour vocation d'accompagner l'enfant dans son développement total – physique, émotionnel et intellectuel.
De ce fait, elle donne à l'enfant des outils pratiques, concrets et efficaces pour qu'il puisse mieux gérer son monde intérieur, ses émotions, ses pensées, mais aussi ses attitudes physiques et sa relation aux autres.

LES EXERCICES
On y trouve des exercices de concentration, d'attention, d'équilibre, de retour au calme, de respiration, de rythme, des mouvements dynamiques et lents ainsi que de la relaxation.
Il existe des exercices spécifiques à mettre en pratique pour chasser les peurs, évacuer la colère, le chagrin, pour avoir confiance en soi… avec une forme et des intitulés imagés et ludiques : Nettoyage de la maison, pour enlever toutes ses tensions - Le geste de la joie, pour retrouver le sourire - La relaxation : la cascade joyeuse, pour développer la joie - Le bûcheron, pour chasser la colère - Je suis fort, pour avoir confiance en soi, etc.

ENFANT EN COLÈRE

EXERCICE : Je laisse partir la colère
À dire à l'enfant : « Tu crispes tout ton corps et tu sens toute ta colère… comme elle est forte… puis tu relâches et la colère s’en va… Encore une fois, tu vas sentir la colère qui reste : tu crispes tous tes muscles, même le visage… Puis tu relâches, tu détends tous les muscles et la colère s’en va… »
On peut le faire avec une partie du corps : demander à l’enfant où il sent le plus la colère dans son corps (mains, ventre, visage…) et lui demander de crisper cette partie du corps.
Idem pour une autre émotion : peur, tristesse, ressentiment envers un camarade…
Peut se faire sur l’inspiration pour la crispation et sur l’expiration quand on relâche.
EXERCICE : Le bûcheron
Type d'exercice : respiratoire et physique.
Effets : libère les tensions nerveuses, combat la mauvaise humeur, l'agressivité et la colère.
Description : l'enfant est debout, les jambes écartées, bien stable. Il imagine qu'il se baisse pour attraper sa hache et qu'il la tient bien serrée dans ses mains. À l'inspiration, il soulève la hache et à l'expiration, en criant : « HA », il fend la bûche de bois de toutes ses forces. Il peut plier légèrement les genoux pour ne pas se faire mal au dos.
À dire à l'enfant : « Tu es debout, tu écartes les jambes pour être bien stable. Tu te baisses pour ramasser la hache imaginaire au sol, tu la tiens entre tes mains. Tu inspires, tu lèves les bras au-dessus de ta tête puis tu expires, en baissant tes bras et ton corps, et en criant « HA » de toutes tes forces pour couper la bûche devant toi. Tu te redresses lentement sur toute l'inspiration puis tu refais ces gestes entre 3, 5 fois, ou plus, selon tes besoins. Tu ramènes ensuite tes mains sur ton ventre et tu sens ta respiration, le calme dans tout ton corps ».

LES EFFETS POSITIFS DES EXERCICES
> Amélioration des capacités cognitives de l'enfant : attention, écoute, concentration, créativité, capacité à apprendre.
> Équilibre psychologique et physique : développement de la volonté, confiance en soi, calme, diminution de l'agressivité et de la violence, meilleure gestion des émotions, des pensées, du stress, de la fatigue.
> Contrôle de soi : contrôle et maîtrise des gestes, de la parole.
Et ce sont les enfants qui en parlent le mieux :
« L’autre jour, au lieu de taper mon frère, j’ai fait le bûcheron. » P. 9 ans
« Je fais la respiration abdominale le soir, ça m’aide à dormir. » A. 7 ans
« J’ai plus confiance en moi maintenant. Je suis moins stressée. J’ai moins peur avant une évaluation… » D. 12 ans

Les exercices peuvent être pratiqués :
> en séance-type en groupe, la séance peut durer de 20 minutes pour les petits en maternelle jusqu’à une heure à partir de 7 ans
> en séance individuelle, en cas de problématique importante chez l’enfant
> en classe : de manière ponctuelle, 1 ou 2 exercices (quelques minutes) sont pratiqués en début de cours, après une récréation, ou encore, pour se vider la tête, se détendre après une journée bien pleine. Ou comme enseignement, au même titre que le français ou les mathématiques. En effet, la gestion des émotions fait partie des nouveaux programmes de 2015 dans la catégorie « Enseignement moral et civique ». Au même titre que les enfants doivent apprendre leurs tables de multiplication, ils doivent « apprendre à identifier et exprimer en les régulant leurs émotions et leurs sentiments, à s'estimer et être capables d'écoute et d'empathie ». Belle avancée !!!

* Catherine Gueguen est pédiatre. Après le succès de "Pour une enfance heureuse" (Robert Laffont, 2014), elle est devenue une référence dans le monde de l'éducation et de la petite enfance. Spécialisée dans le soutien à la parentalité, formée en haptonomie et en communication non violente, elle donne des conférences et anime des groupes de travail pour les médecins, psychologues, éducateurs, sages-femmes, sur l'accompagnement des parents(cf. site Robert Laffont).

POUR EN SAVOIR +
Les stages et formations s’adressent aux parents, aux enseignants, aux éducateurs, et à toute personne encadrant des enfants.
Week-end d’initiation : permet de connaître les bases de la méthode et l’apprentissage d’exercices qui peuvent être mis en pratique immédiatement avec les enfants.
Formation de MONITEUR ME3C : formation certifiante permettant d’ouvrir des cours de ME3C.
Renseignements : 06 13 80 77 40 et sur le site www.methode3C.com

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site...
Article paru dans le : 
Type de publication : 

Partager

 

À chaque parution...

Enregistrer

Enregistrer

Participer au forum...

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Nous suivre...

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer