Des plantes pour surmonter le trac

Rubrique

«Trac : peur ou angoisse irraisonnée que quelqu’un éprouve au moment de paraître en public, de subir une épreuve, d’exécuter un exercice dangereux.» Peur, angoisse, irraisonnée, éprouver, paraître, subir... un programme qui relève plutôt des sciences humaines et principalement de la psychologie !

Si vous désirez approfondir les causes profondes de ce phénomène, adressez-vous à des thérapeutes qualifiés ou puisez dans diverses lectures.
Néanmoins, vous pouvez, dès maintenant, agir sur votre esprit et votre corps afin de mieux gérer les émotions fortes, le moment venu.
Tout d’abord, respirez ! Les exercices de respiration et toutes les activités qui visent à la décontraction sont une aide précieuse.
Augmentez vos apports en magnésium (détente psychique et physique) par des jus gourmands qui supplanteront le thé ou le café du matin.
Buvez des tisanes qui vous permettront de diminuer vos angoisses et de retrouver un sommeil réparateur et enfin, prenez des bains relaxants.
Mettez bien sûr toutes les chances de votre côté mais n’oubliez pas de souffler et voyez le bon côté des choses : le trac n’est que ponctuel, puisqu’il est lié à une performance à un moment donné. Ouf, ça va passer !

L’ASPÉRULE ODORANTE
C’est un pur hasard si la rubrique botanique du mois est l’aspérule odorante, mais c’est une très heureuse coïncidence. Après avoir abordé les particularités botaniques de cette plante, vous allez connaître une partie de ses bienfaits. Régulatrice du système nerveux, l’aspérule est un tranquillisant naturel bienvenu en cette période.
Relaxante, elle chasse les insomnies, la nervosité, les angoisses, bref, elle est tout à fait indiquée à tous ceux, jeunes et moins jeunes, qui passent et repassent des examens.

Vin de mai, le Maïtrank : pour tous ceux qui désirent profiter des bienfaits d’une plante pendant leur repas... et aussi pour les curieux et les gourmets, je vous donne une des recettes du vin de mai, mais attention, n’en abusez pas, juste un petit verre le midi et le soir ou occasionnellement, pour goûter.
> Dans un récipient en verre ou en terre, versez 60 g de sommités fleuries et de feuilles fraîches d’aspérule odorante pour un litre de bon vin blanc de Moselle.
> Ajoutez 60 g de sucre, couvrez d’une simple mousseline pour éviter à la poussière de pénétrer (fermer hermétiquement sur des fleurs fraîches risque de provoquer des moisissures) et laissez macérer le tout à l’ombre et au sec pendant une quinzaine de jours.
> Remuez tous les deux jours.
> Filtrez et conservez dans des bouteilles à fermeture métallique, genre bouteille de cidre ou de limonade car la macération engendre des gaz et les bouchons risquent de sauter sans une armature solide.
> Vous pouvez ajouter un petit bouchon d’eau-de-vie pour la conservation.

AUTRES BOISSONS AUX PLANTES
Un mois avant les examens, pour vous détendre, commencez à prendre régulièrement des tisanes :
> De passiflore (une cuillerée à soupe de fleurs pour une tasse, pas plus de deux fois dans la journée, une le matin, l’autre le soir)
> De tilleul (10 g de feuilles dans un bol d’eau bouillante trois fois par jour)
> De fleurs d’oranger (une poignée par litre d’eau)
> D’aubépine (10 à 20 g de sommités fleuries pour un litre d’eau bouillante, deux à trois bols par jour pendant 20 jours)
> De basilic (3 à 5 g dans une tasse d’eau bouillante)
Ou associez les plantes, par exemple l’aspérule au tilleul, aux fleurs d’oranger ou à la mélisse.

Si vous avez besoin de clarifier votre esprit, il vous faudra des infusions de menthe avec un peu de gingembre et de miel, et si le sommeil ne vient pas, ponctuellement, buvez une décoction de passiflore (1 cuillerée à soupe de racines à faire bouillir deux minutes dans un quart de litre d’eau et infusées 10 minutes) au coucher.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Maux d'enfants, poussées dentaires, rhumes, poux...
Additifs alimentaires : mieux les connaître pour éviter leur toxicité
Les clés de l'alimentation santé
Mon cahier de sorcière pour devenir immortel.le