La thérapie du partage

Rubrique

La rentrée fait peau neuve sur un quotidien rempli de bonnes résolutions. C’est le moment d’envisager la vie sous un autre angle, privilégiant celui de l’accomplissement des souhaits.  Voici quelques propositions dans lesquelles chacun pourra piocher à volonté.

La société nouvelle se rassemble autour d’une communication de moins en moins distante. Preuve en est du succès des réseaux sociaux où l’affichage des photos et des libres propos révèle un franc besoin de l’intimité partagée. Comme dans tout déballage, le tri s’impose que la pudeur exige. Quoi qu’il en soit, tournons plutôt notre attention sur le côté positif de la chose et voyons combien le partage offre tout son bon sens à l’existence.

PARTAGER LA MUSIQUE
S’il est un remède capable d’adoucir la cruauté de la vie, c’est bien la mélodie des sons quand les notes égrenées sèment des pétales d’apaisement sur les meurtrissures des cœurs. L’artiste musicien se fait thérapeute lorsque, au cours de ses compositions, il libère le rayonnement de son âme pour illuminer chaque note telle une lampe de compassion. C’est le cas de Stephen Sicard - dit Logos - qui, comme son surnom l’indique, élève son talent à l’art de la parole musicale. Écouter cette musique, c’est entendre la voix du divin.

PARTAGER LES INSTANTS DE VIE
Rien de tel que les mots mis en images par les sentiments exprimés dans la poésie de certains romans. Là où chacun raconte son histoire comme il la voit et la ressent, mais aussi comme il l’imagine. Les écrivains ont cette grâce de l’esprit qui leur permet de faire vivre les morceaux de la vie qu’ils décrivent. Les romans sont de grands enseignants. La plume vibrante de naturel de l’auteure Sophie Carquain permet aux lecteurs de manger dans la main d’une Rose, les fruits de la réconciliation avec soi-même, avec tout autre.

L'ART MODERNE DU PARTAGE
Parfois critiqués, mal-aimés, mais en revanche tant appréciés par celles et ceux qui s’y installent, Facebook, Tweeter et Instagram transmettent en certains points l’art du partage et y excellent. Remèdes incontestables à l’abandon et à la solitude, ces lieux de rencontres virtuelles permettent de tisser des liens avec une société envers laquelle nul ne se sentira tenu de rendre des comptes. Et si, maladroitement, l’un des participants se laisse piéger par ses propos, il pourra à loisir se délivrer d’une quelconque oppression en appuyant sur le bouton à effacer les pertes de temps et les conflits inutiles. Dans cet espace, tout circule et sans doute le mieux comme le pire, mais au moins chacun peut y trouver une place, entrer pour y jouer et sortir à sa guise.

PARTAGER LE YOGA
La pratique du yoga à deux libère spontanément le partage de deux énergies différentes qui, par ce moyen d’échange, deviennent rapidement complémentaires. Il s’agit d’une rencontre subtile au-delà des mots et des apparences, c’est une expérience unique qu’il convient de faire, sans attentes, en restant simplement disponible à ce qui vient. C’est ce que l’on appelle l’union sacrée du yoga, la fusion des corps et des esprits dans le silence et hors du temps.

PARTAGER LA MÉDITATION
Il y a les adeptes convaincus et les autres, ceux qui sans forcément porter de jugement n’éprouvent pas le désir de s’y aventurer. La rumeur sur la nécessité de prendre du temps sur un temps déjà bien encombré ne facilite pas l’entrée en méditation des gens pressés. Mais aujourd’hui, on trouve des solutions à tout et même la pratique ancestrale de l’art de méditer devient accessible sans pour autant être dénaturée. Les enthousiastes comme les peu audacieux en ce domaine sauront trouver satisfaction à leur mesure dans quelques courts instants, répétitifs ou non, d’une méditation quotidienne d’environ trois minutes. La phrase à méditer qui arrive en conclusion est proposée afin que vous puissiez l’utiliser tout au long de la journée à n’importe quel moment et lorsque vous en éprouvez le besoin. La méditation est un lien d’amitié qui nous réunit dans le partage du meilleur de nous-même.

EN PRATIQUE :
Les fleurs de lotus en bourgeons illustrent parfaitement le potentiel des qualités présentes dans le lac de l’esprit de chacun… L’attitude paisible d’un cœur méditant est une invitation à l’épanouissement de la patience, de la bonté et de la satisfaction… À chaque instant, où que l’on soit, nous avons le pouvoir d’ouvrir la grille de ce jardin et d’avancer sur une terre de tranquillité… Ce n’est pas un rêve, c’est une méditation.
Voici la phrase à méditer : “Je crois en la beauté de mon être et je m’emploie à développer la compassion et la sagesse.”

À ÉCOUTER :  musiques de Logos : www.logos-musique.com
À LIRE : Manger dans ta main, de Sophie Carquain - Albin Michel. 14,99 €
À MÉDITER : pour retrouver les méditations guidées proposées chaque dimanche par Davina en paroles et images, s’abonner gratuitement à la chaîne YouTube de Dhâmma Dâm Ming.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Cuisiner autrement en hiver
Chimiofolies
Ordre et désordres
Mon cahier de beauté naturelle