Générosité

Donner le meilleur de soi-même
Rubrique

Chaque personne porte en elle un ou plusieurs talents qui dorment en silence dans les profondeurs de l’individualité. Il n’est jamais trop tard pour commencer à éveiller en soi ce qui ne manquera pas d’ensoleiller l’existence de tous en rayonnant dans le cœur de chacun.

La générosité est cette capacité à donner sans compter, qui rend heureux tout autant le receveur que le donneur. C’est un accueil chaleureux, un sourire qui donne confiance, un geste de soutien spontané et joyeux, un mot qui va au-devant du besoin de l’autre, c’est une communication authentique qui se livre sans jamais exiger de compensation en retour. Nous avons tous au fond de nous cette graine d’amour sincère qui porte le nom de générosité. Et puisqu’il s’agit d’être heureux, voyons ensemble comment nous pouvons la mettre en pratique dans les plus petits faits et gestes du quotidien.

DE TOUTES LES MANIÈRES
Tout commence au réveil en portant attention à son cœur pour le doter d’une conscience nouvelle, celle que l’on va donner à cette journée.
Là, il s’agit de faire abstraction des soucis habituels, ils reprendront (hélas) le cours de leur actualité un peu plus tard, mais pour l’instant, ne pas s’en préoccuper, juste ouvrir son cœur à une autre priorité, la générosité.
Il est impossible, en restant centré sur les tracas, d’approcher cette merveilleuse qualité, tout comme il est impossible d’être heureux sans ouverture de cœur. Pratiquer la générosité est à la portée de chaque instant et de chacun, rien n’est trop difficile à qui sait aimer.

GÉNÉROSITÉ ET SAGESSE ANCIENNE
Tout ce qui peut nous aider à nous améliorer contribue à nous relier au meilleur de nous-même. La sagesse des anciens maîtres chinois a fait preuve de tant de bienfaits pour ceux qui l’ont écoutée qu’il serait dommage de nous priver de ses conseils. Confucius (551-479 av. J.-C.), réformateur d’une manière de penser et d’agir fondée sur l’éthique, met en avant la nécessité de l’ordre à maintenir entre les partenaires de la vie sociale. Cet ordre s’inscrit dans le partage, le bon cœur et la tolérance.
Cette manière d’envisager la vie découvre la voie du retour vers la source, celle qui écoule ses bienfaits sans compter. En suivant ce chemin, nous nous habituons à libérer les forces de solidarité qui sont en nous, pour laisser les autres profiter autant que nous le faisons, des biens mis à notre disposition.

LA GÉNÉROSITÉ SELON CONFUCIUS
“Quand un homme a faim, mieux vaut lui apprendre à pêcher que de lui donner un poisson.” Cette phrase de sagesse enseigne qu’il est plus facile de fournir un élément matériel que de prendre le temps et d’avoir la patience de donner à quelqu’un les moyens de s’en sortir lui-même. C’est en lui permettant d’avoir suffisamment confiance en elle pour trouver la bonne résolution de son problème, que la personne se relie au meilleur d’elle-même et trouve ainsi une véritable satisfaction. Les voies du don sont innombrables, le discernement est indispensable.

GÉNÉROSITÉ ENVERS SOI-MÊME
Pour le corps : reste à bien déterminer ce qui est bon pour soi. Cependant, quelques règles de bien-être sont incontournables : manger sain et équilibré, se reposer suffisamment, bouger correctement.
Pour le mental : on dit que la pensée est toute puissante, alors autant penser “bien” ! Le flux des pensées est infiniment rapide, sur lui nous n’avons que peu de pouvoir tant que nous ne l’exerçons pas. Être généreux, en ce cas, revient à n’émettre que de bonnes vibrations, soit à n’avoir que de belles pensées.
Pour l’esprit : pour ne pas induire de références dogmatiques, le mot esprit remplace aisément celui de l’âme, mais le sens reste le même. Il s’agit de ce quelque chose d’indéfinissable, impalpable et toujours bien présent, qui constitue la nature véritable de tout être. La méditation, et plus particulièrement la prière, représentent le langage silencieux de l’esprit. Voici une brève prière extraite d’un tout nouvel ouvrage* qui pourrait peut-être vous révéler les immenses bénéficies de la prière en tant qu’acte de générosité. À pratiquer chaque jour sans modération.

COURTE PRIÈRE POUR BIEN COMMENCER LA JOURNÉE
Par la grâce de la vie qui se renouvelle
Bénie soit cette journée !
Je suis la joie qui éclaire tout ce que j’entreprends.
Je suis l’amour, la bienveillance et je suis la patience.
Je suis l’ami de tous les êtres, je répare  et je réconcilie.
Sans compter, je donne le meilleur de moi-même et le meilleur me rejoint.
Un dernier mot pour une histoire sans fin
Générosité, lorsque les êtres t’accrochent à leur cœur, c’est toi qui fait leur bonheur.

À LIRE
*La magie de la prière de Davina Delor aux éditions Leduc.S (parution octobre 2017). Contient un CD exclusif de prières guidées (prières laïques et universelles) mises en musique par Stephen Sicard, et des illustrations inédites de Marianne Faure-Desforges. 19,90 €

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Les compléments alimentaires qui guérissent
Mon cahier de sophrologie
Mon cahier pour aller jeûner
Faut bien mourir de quelque chose !