Enregistrer

Enregistrer

Pour la peau de mon animal...

dim, 01/07/2018 - 00:00 -- Nathalie Szapiro
...quatre plantes médicinales

Des plantes faciles à cultiver et à usage externe, c’est à la portée de n’importe quel débutant !

Avec le retour des beaux jours, chacun se sent pousser des ailes de jardinier (même avec un simple balcon).

Alors pourquoi ne pas se lancer dans la culture de quelques plantes médicinales ? C’est facile, c’est pratique et ça peut rendre bien des services !

Souci des jardins anti-irritations

Pourquoi ?

Encore appelé Calendula officinalis, le souci des jardins a plusieurs cordes à son arc. Dans un potager, il repousse les parasites. Dans un jardin de loisir, ses fleurs colorées apportent une touche de gaieté. Facile à cultiver, il s’accommode même des balconnières et, en bord de mer, des embruns. C’est enfin une plante alliée de la peau, en raison de ses vertus cicatrisantes, anti-inflammatoires, antiseptiques et anti-œdémateuses.

Comment ?

Ce sont les fleurs, collectées de préférence en début de floraison, qui sont principalement utilisées.

Quelle préparation ?

Pour 30 grammes de pétales fraîchement cueillis, il faut cent grammes de lanoline et une tasse d’eau.

Faire chauffer à feu doux, l’eau et les pétales dans une casserole. Une fois l’eau évaporée, rajouter la lanoline tout en mélangeant jusqu’à obtenir un mélange homogène, à poser sur un linge propre en coton.

Il n’y a plus qu’à le presser, une fois refroidi, et à récupérer le mélange dans un pot en verre teinté, bien fermé.

Quel usage ?

C’est l’allié de toutes les irritations cutanées : rougeurs et brûlures. Pour éviter que votre animal se lèche, il peut être utile de lui faire porter une collerette.

Géranium Robert anti-coupures

Pourquoi ?

Facile à cultiver en pot et dans les jardins, peu exigeant, épargné par les parasites, cette plante a la réputation de favoriser la cicatrisation et de stopper les saignements.

Comment ?

Ce sont les fleurs ou les feuilles qui sont collectées.

Quelle préparation ?

En cataplasme, il suffit d’utiliser des fleurs et/ou des feuilles fraîches hachées.

Quel usage ?

C’est la plante alliée des petites blessures et coupures. Comme on la trouve facilement à l’orée des bois, on peut même appliquer directement son suc sur une plaie pour stopper le saignement d’une coupure que le chien se serait faite en promenade, ce qui est très pratique en attendant de pouvoir rentrer, désinfecter et si besoin, faire un bandage !

Sauge anti-piqûres

Pourquoi ?

Connue pour faciliter la digestion et soulager les gingivites des humains, la sauge peut aussi s’utiliser localement chez nos animaux domestiques en raison de ses propriétés anti-inflammatoires, astringentes et antiseptiques. Attention, il n’est pas question de la donner par voie interne sans l’avis d’un vétérinaire phytothérapeute, du fait de sa richesse en tanins, potentiellement dangereux chez le chat, la femelle gestante, l’animal insuffisant rénal et l’animal épileptique. Il n’est pas non plus conseillé de l’utiliser au long cours, mais seulement pour un usage ponctuel.

Comment ?

Ce sont les feuilles fraîches qui sont utilisées.

Ortie anti-démangeaisons

Pourquoi ?

Si la réputation des soupes d’ortie n’est plus à faire pour requinquer les humains, après une maladie par exemple, peu de propriétaires d’animaux savent que la tisane d’ortie, utilisée comme lotion, stoppe les sensations de démangeaisons (mais n’élimine pas les puces si le prurit est causé par ces indésirables !). En cas d’eczéma par exemple, où l’animal se gratte – ce qui entretient la sensation de démangeaisons –, voilà qui peut être utile.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site...
Article paru dans le : 

Partager

 

À chaque parution...

Enregistrer

Enregistrer

Participer au forum...

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Nous suivre...

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer